La Forteresse des Ténèbres, tome 1: Les Pêcheurs des Staerl de Didier Gazanhes


couv50204912
  • Date de parution : 2011
  • Nombre de pages : 336 pages
  • Edition de mon livre : Scripta
  • 4ème de couverture : Archipel des Staerl. Royaume de Gamélie. Les Forces du Mal menacent le royaume d’Agramor IV. Deux Errants aux silhouettes sombres ont débarqué sur les îlots tourmentés des Terres de l’Ouest. Moldrann, Ralthom et Rortrog, trois jeunes pêcheurs des îles Kost et Rost sont envoyés sur le continent vers le monastère d’Arkkham afin de percer le mystère de l’étrange poignard que convoitent leurs poursuivants, les Non-Morts, jadis confinés dans les Terres Barbares au delà du Mur du Bout du Monde, semblent s’être à nouveau éveillés. Les secrets que le Partiarche Virgile de Blanor va mettre à jour pourraient bien changer leurs destins.
  • Y’a-t-il une suite ? : Oui, 3 autres tomes sont prévus.

 Mon avis :

On m’a offert ce livre pour cadeau d’anniversaire, je l’avais repéré suite à l’interview de Didier Gazanhes sur le forum Accros & Mordus et évidemment je l’ai demandé à mon chéri. La couverture m’a dès le départ tapé dans l’œil ainsi que le résumé qui laissait présager une histoire originale.

Une présentation rapide de l’auteur: Né à Marseille, Didier Gazanhes, journaliste, cinéphile passionné, a commencé à écrire des nouvelles et des scénarios dès sa plus tendre enfance. Avec la « Forteresse des Ténèbres- Les pêcheurs des Staerl », il signe son premier roman, ouverture d’une longue épopée d’héroïc fantasy qui allie suspens et merveilleux. Trois autres tomes sont en préparation (« La fermière d’Abalessa », »Shanaën,la Cité des Rois » et « La nuit éternelle »). Ils viendront compléter la tétralogie de la Forteresse des Ténèbres.

————————————-

3 héros composent ce tome 1 : Moldrann, Ralthom et Rotrog, des noms bien étranges qui appartiennent à de jeunes pêcheurs qui vont vivre de nombreuses aventures suite à l’arrivée des Non-Morts dans leur village.

La quête qui débute est aussi le début de la découverte du monde pour ces jeunes hommes, ils n’ont jamais quitté leur île d’origine et encore moins leurs proches. On assiste avec eux à cette découverte de la Gamélie, on découvre l’histoire de leur monde, leurs rencontres avec de nouveaux protagonistes tous plus étonnants les uns des autres qui participent à l’enrichissement de nos connaissances sur cette contrée. On s’immisce dans une terre inconnue mais bien réelle avec plus d’un problème qui se révèle au fil de leur cheminement. On découvre d’autres races peuplant ce monde comme Luciole, un petit bout de fée attachante comme tout qui se révélera très utile.

J’ai apprécié le nombre de détails sur l’histoire de la Gamélie, elle est riche, étonnante, on sent l’influence de Tolkien ou du moins c’est ce que je ressens. Les noms que portent les personnages concordent bien avec le monde décrit, ils ne sont pas faciles à retenir au début mais on finit par s’y adapter et cela ne gêne pas la lecture. L’auteur joue aussi sur la barrière de la langue des Non-Morts, elle nous est inconnue ainsi qu’à nos personnages laissant planer le mystère me laissant sur ma faim, on aimerait tellement comprendre mais patience je sais que je saurais un jour ^^.

Concernant les personnages principaux, j’ai eu un peu de mal à discerner les traits de caractère de chacun au départ. Ils sont du même âge, beaucoup de choses en commun entre eux, je trouvais que peu de choses se détachaient, exception faite de leur vécu familial mais ils ont commencé à se dévoiler ; même si je pense qu’ils pourraient encore mieux être exploités, la suite des tomes enrichira peut être ce point.

Mon personnage préféré est Izbella sans aucun doute, une jeune femme que découvrent nos 3 héros au hasard de leurs aventures, elle finira par se joindre à eux. C’est la seule femme humaine de ce 1er tome, le début de sa vie n’a pas été facile mais son avenir risque d’être meilleur maintenant qu’elle a suivi nos amis même s’il ne promet pas d’être tranquille et rassurant. Malgré de profondes blessures intérieures, elle s’affirmera dévoilant un caractère acéré et des qualités dignes d’une héroïne de roman. C’est aussi à mon sens le personnage le plus travaillé d’où mon coup de cœur, c’est avec elle qu’on constate la plus forte évolution.

Les thèmes abordés sont riches entre l’histoire, les moines, les fées, les premiers amours, l’autonomie, l’indépendance, l’arrivée dans le monde adulte. C’est un roman assez complet qui repose sur un monde différent du nôtre mais avec de nombreuses bases identiques, abordant des sujets qui entraînent certaines réflexions.

Bref c’est un gros coup de cœur, je vous le conseille. Merci à l’auteur pour cette balade et la jolie dédicace que j’ai trouvé dans mon livre. Je vous souhaite bon courage dans l’écriture, vous méritez d’être connu sincèrement. Si vous voulez en apprendre plus sur l’auteur n’hésitez pas à aller sur le forum Accros et Mordus, il avait donné une interview fin 2011.

Publicités

Une réflexion sur “La Forteresse des Ténèbres, tome 1: Les Pêcheurs des Staerl de Didier Gazanhes

Un petit commentaire me ferait plaisir, n'hésitez pas

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s