La Lignée, tome 1 de Guillermo Del Toro & Chuck Hogan


Lecture faite dans le cadre du Challenge Policier, Thriller, Horreur organisé par le forum Accros et Mordus.

  • Titre d’origine: The Strain
  • Nombre de pages: 445 pages
  • Edition: Presses de la cité
  • 4ème de couverture: Depuis son atterrissage à l’aéroport JFK à New York, un avion en provenance de Berlin ne répond plus à la tour de contrôle. Le spectacle qu’Ephraïm et son équipe d’épidémiologistes découvrent à bord a de quoi glacer le sang : tous les passagers sauf quatre sont morts, en apparence paisiblement. Ont-ils été victimes d’un attentat au gaz ? D’une bactérie foudroyante ? Lorsque, le soir même, deux cents cadavres disparaissent des morgues de la ville, Ephraïm comprend qu’une menace sans précédent plane sur New York. Lui et un petit groupe décident de s’organiser. Pas seulement pour sauver leurs proches. C’est la survie de l’humanité entière qui est en jeu…
  • Y-a-t-il une suite?: Oui, un tome 2: La Chute puis un tome 3: La nuit éternelle.

Mon avis: Tout d’abord, pour présenter ma lecture, je tiens à vous présenter mon ressenti immédiat en le débutant car  j’ai trouvé les toute premières pages de ce livre vraiment trompeuses. En effet, en le commençant, j’ai cru craindre le pire en pensant de suite que j’allais m’ennuyer, que l’histoire allait être banale sauf que c’est là, à mon sens où réside tout le paradoxe de ce livre :la Lignée est un livre unique, à chaque nouvelle page, on se retrouver surpris concernant la suite.

Dans ce livre, l’histoire débute tout d’abord dans un aéroport et dans le même temps se déroule l’arrivée et la préparation de l’équipe qui va diriger l’affaire. On débute sur un mystère, un avion a atterri sans dommage mais personne n’en est sorti. Personnages, lecteurs, on se met à imaginer le pire, on retient déjà notre souffle quand l’équipe de « sauvetage » intervient. Dès l’ouverture de la porte de l’avion, la menace est déjà là, on le sait, on frémit, on la sent, en tant que lectrice j’ai été vraiment surprise, je me suis même dit « déjà!!! ». On sent même le mystère qui plane car les indices nous dévoilent déjà quelques pistes- je partais déjà dans mes délires à craindre une attaque ou quelque chose du genre c’est pour dire-.

La suite de l’histoire sera un mélange d’enquêtes, d’horreurs de plus en plus atroces, de curiosité presque déplacée, on s’interroge sur ces crimes, ces « monstres », on cherche à savoir, à comprendre comment ils fonctionnent dans cette quête éperdue de coincer la « menace originelle ». Déception pour ma part, car la plupart des informations croustillantes sont données au compte goutte et beaucoup reste à découvrir. Bref vous l’aurez compris, on joue totalement avec nos nerfs.

Mais on a une chance c’est d’accompagner nos enquêteurs qui veulent arrêter ces horreurs au plus vite, on a l’impression d’être présent à leurs côtés, limite à se sentir menacer et penser qu’on va nous sauter à la gorge. Ce livre a du potentiel, l’intrigue est riche, travaillée, originale, aussi bien la partie plus fantastique que la partie réaliste, tout est creusée, précis, chaque nouveau personnage est très bien décrit tout comme les lieux. C’est presque l’impression d’avoir un film qui se déroule.

Concernant les personnages, on en découvre énormément, on se balade entre chaque petit groupe si on peut dire ça comme ça. Parallèlement, on suit aussi l’histoire personnelle et la vie du narrateur, Ephraïm un des enquêteurs principaux, qui voit ces crimes bouleversés son quotidien, déjà peu simple, entre un divorce, la garde de son fils… beaucoup de choses pèse sur lui. C’est un personnage attachant mais attachant plus car il me fait mal au coeur de tout subir mais en même temps si fort, il a de la hargne, il est motivé pour vaincre le mal. Le destin ne sera pas totalement contre lui, car il a su trouver aussi des alliés inespérés, que je vénère surtout un pour nous permettre d’en apprendre plus sur l’origine de tous ses évènements.

C’est un coup de coeur vous l’aurez compris et je m’excuse de taire beaucoup d’éléments mais je pense qu’il est préférable si ma critique vous a donné envie de le lire que vous ayez la surprise de tout découvrir par vous même. Un livre que je conseille aux plus âgés par contre car il fait très très peur, si vous recherchez le frisson c’est le livre qu’il vous faut.

Publicités

5 réflexions sur “La Lignée, tome 1 de Guillermo Del Toro & Chuck Hogan

  1. Ah j’avais beaucoup aimé aussi ce premier tome qui réussit à rénover un mythe, le tout au moyen d’une super intrigue. Par contre, j’ai été un peu plus déçue par le second tome.

    J'aime

Un petit commentaire me ferait plaisir, n'hésitez pas

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s