Le Roman des Châteaux de France, tome 1 de Juliette Benzoni


couv24264831

  • Edition: Editions Perrin
  • Nombres de pages: 482 pages
  • 4ème de couverture: Des milliers de châteaux ponctuent le paysage de France comme autant de témoins de son passé. «Châteaux d’hommes» ou «châteaux de femmes», féeriques, aristocratiques, campagnards, romantiques ou diaboliques, tous marqués par une histoire d’amour, de mort ou de guerre qui leur laissa son empreinte, ils font partie de notre imaginaire et de nos légendes.
    Juliette Benzoni nous conte près de soixante-quinze des plus symboliques d’entre eux ; de Josselin à Saverne en passant par Amboise, Bellême, Blaye, Bonneval, Castries, Chambord, Château-Gaillard, Compiègne, Lunéville, Pau, Polignac, Vaux-le-Vicomte ou Uzès.
    Ces hauts lieux sont tous le décor de la vie d’un personnage exceptionnel, d’une aventure incroyable, d’un événement historique de premier plan.
    Pour les châteaux ouverts au public, le lecteur trouvera à la fin de chaque texte les périodes et horaires d’ouverture.
  • Y-a-t-il une suite? Oui

Mon avis:

 Je tiens à remercier tout d’abord les Editions Perrin et Babelio pour m’avoir permis de lire Le Roman des Châteaux de France.

            Ce livre n’est pas le premier que j’ai lu de l’auteure, j’avais déjà pu la découvrir au travers d’autres écrits. J’ai donc retrouvé sans surprise sa plume  dynamique et franche. J’ai vraiment aimé que cette tonalité soit donnée à ces histoires.

Mais tout d’abord, il convient de commencer par le début, par la préface, un apport de Stéphane Bern. J’ai souri en la lisant car avec l’habitude prise de regarder « Secrets d’Histoire », je l’entendais presque parler à haute voix tout en lisant. J’ai franchement apprécié ce court texte introductif qui donne une idée générale de ce que contient ce roman.

Le Roman des Châteaux de France s’organise par chapitres assez courts chacun racontant une histoire d’un château. Il débute par l’Elysée puis l’ensemble suit par ordre alphabétique. J’ai été un peu surprise que Juliette Benzoni ne s’attache pas forcément à la description ou l’évolution physique des édifices mais surtout à leur identité. Celles que leur ont données les occupants éphémères qui y ont vécu l’espace de quelques années. Cela m’a donné à réfléchir, j’ai donc relu la 4ème de couverture qui donnait déjà l’idée de base. Et en effet, la structuration part d’une idée toute simple c’est l’évolution, la marque que prend un bâtiment au gré de ses architectes, de ses propriétaires. Comme une personne, le château se moule à ce qu’on a envie de lui faire représenter par les aménagements, les intérêts qu’on lui porte, par les faits marquants qu’il a vécu. L’Histoire entre en scène alors pour ses monuments, les bâtisses ont été les témoins de grandes conspirations, d’assassinats, de guerres… On observe au gré des pages des châteaux à multiples facettes, chacun est unique. Entre faste et décadence, ils peuvent vivre beaucoup de choses.

Pour illustrer ses propos, l’auteure se concentre sur les parties de l’Histoire qui ont été les plus importantes pour le bâtiment en question, elle présente posément les faits pour aller dans le vif du sujet. Puis elle résume ou encore détaille un peu plus car une autre époque a été tout aussi importante pour nous indiquer jusqu’à nos jours ce que sont devenus ces pierres témoins du passé.

J’ai savouré certains récits avec ces anecdotes historiques qui font sourire, des découvertes de châteaux qui jusque là m’étaient inconnus. Tous les chapitres ne m’ont pas plu, il y a des longueurs, des parties qui n’ont pas été forcément rendues attrayantes mais j’y ai trouvé mon compte vu la richesse de l’ouvrage. Mais surtout ça a été un livre qui a su dépoussiérer ma mémoire sur l’Histoire en général. Des époques me sont devenues plus familières à force de côtoyer les personnages et les contextes.

Cependant, je dois l’avouer, j’ai plusieurs déceptions suite à la lecture de l’ouvrage. Celle de ne pas avoir eu beaucoup de détails physiques sur ces édifices, ça a été un manque pour certains pas tous. J’ai vénéré parfois la carte présente à la fin pour pouvoir situer géographiquement car ce n’était pas aussi évident que cela et c’était frustrant. Des endroits ont été bien présentés mais à d’autres moments c’est le contraire qui se passe et on ne sait même pas physiquement où l’on doit imaginer les faits narrés. C’est bien dommage car l’identité des propriétaires et des constructeurs ne fait pas seulement l’identité d’un monument. Et puis, le livre se compose de 482 pages, les chapitres sont très courts ce qui vous donne une idée que les présentations des châteaux sont nombreuses et succintes. Et malheureusement, il y en a peut être trop pour qu’on retienne tout.

Ce qui est sûr c’est que personnellement, je le reprendrais avec plaisir pour relire quelques passages mais tout le monde n’a peut être pas cette envie.

J’ai donc un avis partagé car la balade a été belle en France et dans l’Histoire mais pas tout le temps. Malgré tout, ces histoires m’auront donné envie faute de pouvoir remonter dans le temps d’aller visiter quelques châteaux car j’ai besoin de voir maintenant que j’ai lu.

Publicités

3 réflexions sur “Le Roman des Châteaux de France, tome 1 de Juliette Benzoni

  1. Pingback: C’est Lundi que lisez-vous? #10 « inspireretpartager

Un petit commentaire me ferait plaisir, n'hésitez pas

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s