Doppelgänger de David Stahler Jr.


couv1468383

  • Edition: Editions Flammarion (Tribal)
  • Nombre de pages: 370 pages
  • 4ème de couverture: Je suis un doppelgänger, une créature primitive. Je prends votre corps, votre vie et la vis à votre place. Après un temps, je le perds et en choisis un autre. Du moins, c’est ainsi que sont censées se passer les choses… Cette fois-ci, j’avais choisi la vie de Chris Parker.Il faut beaucoup de force pour s’accrocher à existence d’autrui, surtout lorsqu’il s’agit d’un adolescent cruel et violent. Mais un doppelgänger ne peut lâcher prise. De la créature ou de l’être humain, lequel est le plus monstrueux ?

Mon avis:

Challenge créatures fantastiques: thème « fantôme »

J’avais repéré ce livre dans le cadre de mon challenge des créatures fantastiques sur les fantômes. J’ai un peu déchanté car le doppelgänger est peu comparable aux « revenants » même s’il partage quelques points communs avec ces derniers.

Dommage vous me direz surtout que l’histoire ne m’a pas beaucoup convaincue. Je n’ai pas compris d’une part pourquoi l’auteur a fait le choix de prendre un être si original pour mettre ce monstre si peu en avant. D’autre part, quoique attendrissante, l’histoire est assez banale, c’est du déjà vue et lue, je m’attendais à autre chose.

Dans ce récit, nous suivons Chris Parker, ou plutôt le doppelgänger qui vit dans son corps. Par obligation, il fait le nécessaire pour continuer à vivre la vie de celui-ci. Il prend sa place au sein de la famille de Chris et hérite de tous les problèmes familiaux en même temps. Parallèlement, il va au lycée, continue ses activités sportives, il fait tout globalement pour ne pas dévier de la vie qui était celle de l’adolescent.

Du côté de la créature, ce « vol d’identité » fait partie de ses premières expériences. Elle fait ses pas de débutante dans le monde humain ; c’est un des tous premiers corps dont elle prend la place. Nous suivons en sa compagnie ses débuts maladroits, cette partie a été assez amusante car les situations décrites sont très étonnantes. Imaginez-vous l’espace d’un instant dans le corps d’un jeune adolescent que vous ne connaissez pas mais dont vous devez savoir à la perfection ses habitudes, sa manière d’être pour éviter d’attirer l’attention. Pari plutôt réussi pour ce nouveau Chris même si cette vie naissante entraine quelques libertés prises par ce « fantôme ».

Mise à part, cette étape simple mais très enrichissante, le reste sera d’une banalité déconcertante, racontant la vie de ce jeune et sa famille, les cours au lycée, l’amour… Bref, rien de très passionnant même quand le Doppelgänger se met bien souvent à mettre en avant ses analyses et questionnements sur la vie, sur l’être humain, sur la cruauté…. On aura quelques surprises quand il sera en rapport avec ses semblables mais sinon rien à signaler de plus malheureusement.

En conclusion, cette histoire raconte juste l’occupation éphémère du corps d’un être humain par un Doppelgänger en mettant peu en avant les capacités propres de ce dernier. Je m’attendais à en savoir plus malheureusement ça n’a pas été le cas.

Je spoile volontairement à la suite de ce message pour aborder plus largement ma lecture dans le cadre de mon challenge.

Pour rappel, un fantôme est une apparition surnaturelle d’une personne décédée. Ici, le Doppelgänger correspond parfaitement à cette définition cependant par rapport au cliché habituel il diffère. Il ne correspond en rien à l’apparition floue, lumineuse, brumeuse et inconsistante, qui paraît flotter au-dessus du sol. Il a une consistance propre, grisâtre, d’aspect très laid, il ose rarement se montrer sous son véritable jour même à ses semblables. Cela explique sûrement le fait qu’il apprécie voire ne résiste pas à emprunter les corps des humains qu’il croise. Il a de plus sa personnalité, une intelligence. Il n’est en rien le souvenir d’une âme, il prend juste les corps pour vivre quelques semaines ou plus à l’intérieur de ceux-ci. Cette créature, à mon goût n’est pas si proche de la définition du fantôme, on lui trouve des similitudes mais l’imagination de l’auteur a fait le reste tout en empruntant un personnage déjà développé dans certains jeux vidéos. Dans Donjons et Dragons par exemple, « le doppelgänger est décrit comme humanoïde glabre, à la peau pâle et huileuse, il est pourvu de grands yeux globuleux sans pupilles, il s’agit d’une créature particulièrement agile. Les doppelgangers sont enfin décrits comme des créatures sournoises et patientes ». Cette description est très proche de celle du livre cependant ses aptitudes diffèrent par rapport au jeu puisqu’il ne peut détecter les pensées par exemple. En conclusion, de fantôme, le doppelgänger s’en éloigne assez même si du mort il continue à en préserver la vie pour un temps défini.

 

Publicités

2 réflexions sur “Doppelgänger de David Stahler Jr.

Un petit commentaire me ferait plaisir, n'hésitez pas

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s