Le Sang des Pierres de Johan Theorin


couv70074919

  • Titre VO: Blodläge
  • Edition: Edition Albin Michel
  • Nombre de pages: 426 pages
  • 4ème de couverture: À la fonte des neiges, les gens du continent réinvestissent l’île. Peter Mörner s’est installé dans une vieille maison dont il a hérité pour trouver la paix, loin de son père. De sa villa flambant neuve, Vendela Larsson regarde cette lande dont elle connaît tous les secrets. Quant à Gerloff, vieux loup de mer de 85 ans, il a voulu revoir, peut-être pour la dernière fois, le soleil de son enfance… Mais pour eux, le printemps ne sera pas comme les autres. La mort rôde en cette nuit de Walpurgis qui célèbre traditionnellement la fin de l’hiver, et les drames du passé, dont témoigne la couleur rouge sang de la falaise entre la carrière et la lande, resurgissent…

Mon avis :

J’avais choisi de lire ce livre dans le cadre de mon challenge sur les elfes. Cependant, je ne l’intégrerais pas à celui-ci car le sujet est très peu abordé malgré qu’il donne une petite touche de fraîcheur étonnante que j’ai beaucoup appréciée.

Ce roman à la base est un thriller pourtant son contenu à mon sens  met le doute quand à la définition de son genre exact. En effet, la trame d’une intrigue policière se trouve vraiment en arrière plan, l’histoire se centre beaucoup plus au contraire sur la vie de chaque personnage principal. Le récit se base sur la vie de  trois foyers différents au sein de l’île d’Öland, en Suède . Tout d’abord, il y a Gerloff vieux marin qui désire passer ses derniers instants dans sa maison, ensuite il y a Peter, le père de famille, héritier d’une bâtisse de l’île et enfin Vendela qui a acheté une résidence secondaire sur l’île de son enfance. Rien ne les rapproche pourtant le récit va montrer très tardivement qu’il en sera tout autrement.

Cette histoire aborde la vie simultanément de chacun, vacillant entre le passé et le présent. Le sujet principal du thriller : les crimes et l’enquête, débutera beaucoup plus tard et toujours en retrait excepté pour les dernières pages.

J’avoue que cette manière d’agencer un thriller m’a beaucoup étonnée, j’ai beaucoup plus l’habitude de découvrir les personnages tout en étant installée dans la trame policière, ici non c’est tout le contraire. Habituellement, je n’aime pas les récits de vie (je qualifierais ce livre de cette façon) mais ici cela m’a plu. L’auteur a su m’attacher à ses personnages surtout et je pense que c’est la raison du plaisir de ma lecture. J’ai aussi adoré les petits détails parsemés par ci par là qui prennent tous leur sens à la fin de l’histoire ; cela est toujours agréable de voir que la lecture et ce qu’on en retient a son utilité.

Ce livre est aussi tout en profondeur, je dirais même poignant car il aborde des thèmes forts comme la maladie. Il prête aussi à rêver en se penchant sur des sujets plus mystérieux comme les Elfes ou encore les Trolls. C’est un livre assez riche qui peut alterner les thématiques sérieuses et l’Imaginaire tout en restant crédible.

Son contexte géographique m’a aussi passionnée et l’auteur fait tout pour faire rêver ses lecteurs avec celui-ci. Il nous donne de nombreuses descriptions de paysages, il a su rendre une atmosphère qui était voulue calme avec ce climat suédois apaisant… Il a une plume légère, il écrit en prenant son temps mais pas trop, un équilibre qui se prête très bien à ce qu’il raconte. Pour moi, il m’a vraiment vendu du rêve et une pause détente.

Le seul point qui restera sombre à mon esprit c’est pourquoi cet agencement, pourquoi ces longs récits de vie et une enquête si en retrait ? Quel apport cela a-t-il donné ? Je n’arrive pas à trouver car l’insistance a développé la vie de ses trois protagonistes n’avaient pas d’utilité fondamentale dans la compréhension des crimes. Au contraire, les raisons des assassinats et les psychologies des personnages concernées ont été peu développés, beaucoup de choses sont restées, floues ou exprimées implicitement. J’ai aimé ma lecture mais ce point reste trouble. Je vous rassure par contre j’y vais peut être un fort en disant cela de cette façon mais tout n’a pas été inutile évidemment au sens large. Connaître l’enfance de Vendela par exemple a permis de résoudre des mystères plus anciens mais concernant le sujet propre du thriller cela restait largement secondaire.

Je vous invite, vous lecteurs peu ou beaucoup passionnés de thrillers tout en appréciant les récits de vie à lire ce livre. C’est une jolie lecture détente pour l’été !!!

Publicités

4 réflexions sur “Le Sang des Pierres de Johan Theorin

  1. Pingback: C’est Lundi que lisez-vous? #14 « inspireretpartager

  2. Petite trace de mon furtif passage xD ! Une chronique que j’ai lu quand tu l’as posté, mais sur laquelle je n’avais évidement pas poster de commentaire… Quoi je blablate encore pour rien ?

    Bref encore un avis qui donne envie, donc encore un titre qui rejoins ma WL xD

    J'aime

Un petit commentaire me ferait plaisir, n'hésitez pas

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s