L’énigme des Blancs-Manteaux de Jean-François Parot


  • Edition: Editions 10/18
  • Nombre de pages: 377 pages
  • 4ème de couverture: 1761. Nicolas Le Floch quitte sa Bretagne natale pour se mettre au service de M. de Sartine, chef des affaires secrètes de Louis XV. Nicolas prend vite du galon. Le voilà plongé dans une ténébreuse affaire. Meurtres, vols, corruption : secondé par l’inspecteur Bourdeau, il dénouera peu à peu les fils de cette enquête, qui touche de près le roi et la Pompadour…
  • Y-a-t-il une suite? oui, la saga compte 11 tomes au total

Mon avis:

L’énigme des Blancs Manteaux fait partie des romans écrits par Jean-François Parot que j’avais déjà eu l’occasion de lire il y a quelques années. Je m’étais promis de retrouver Nicolas Le Floch afin de lire les derniers livres parus. Pour plus de commodités, j’ai décidé de reprendre dès le premier tome. Je l’ai relu dans le cadre de la lecture commune sur Nicolas Le Floch  organisée par Coconut (LC prolongée jusqu’à août-septembre) qui s’adaptait totalement à mon envie.

L’énigme des Blancs-Manteaux c’est le premier tome d’une saga de polars historiques qui a pour personnage récurrent : Nicolas Le Floch. Nicolas, c’est un joli breton impulsif, rusé, tactique, gourmand… On le découvre après son départ de sa Bretagne Natal pour Paris où il réussit à entrer dans la Police sous les ordres du lieutenant Général, Mr de Sartine. Nicolas suit d’abord une sorte de formation puis est nommé enfin sur une enquête importante qui représente l’intrigue de ce tome.

Ce récit se concentre sur une affaire d’état, en effet les ennemis du Royaume de France pourraient s’emparer de documents pouvant nuire au monarque et à l’Etat. Nicolas va devoir retrouver ses documents compromettants sauf que tout est loin d’être simple car la personne qui en disposait à tout simplement disparu.

Entre meurtres, complots, recherches, combats… le lecteur n’a pas le temps de s’ennuyer.

Ce livre c’est l’occasion de suivre l’entrée dans le métier de ce jeune breton mais aussi sa vie familiale, amoureuse. Concernant son métier, on suit ses inquiétudes, ces constats sur le genre humain, la vie en général, la société, ce qui lui arrive. Il doute beaucoup, il s’interroge aussi sur son entourage comme son collègue, l’inspecteur Bourdeau. Ce sera une manière détournée d’en apprendre davantage sur ce protagoniste au lecteur.

Nicolas dans ce tome est jeune, il est encore naïf, très impulsif même s’il cache des qualités très intrigantes pour son jeune âge : il a de l’esprit, il ruse très bien comme s’il avait déjà des années d’expérience devant lui. Jean-François Parot s’est doté d’un personnage qu’on pourrait qualifier de « perle rare », c’est un héros qui a des défauts mais très minimes. Il a une carrière fulgurante, il surprend déjà dès ce premier épisode de cette nouvelle vie à Paris. Nicolas vit beaucoup de choses dans ce tome, des plus mauvaises comme la perte d’être cher, des déceptions amoureuses…aux plus bonnes comme le nouveau grade obtenu dès la fin du livre, sa rencontre avec le Roi.

Cette série est prometteuse dès ce premier livre. Le vocabulaire est complexe et attachée au contexte : l’époque comme le milieu policier. L’auteur marque le temps aussi pour donner quelques repères « temporelles » (date) à son lecteur peut être afin de limiter la complexité de l’intrigue et de renforcer l’idée qu’on suit pas à pas l’enquête en compagnie de ses professionnels… Et surtout des domaines sont abordés avec une plume et des recherches de qualité comme la gastronomie et l’anatomie. Les passages concernant la gastronomie sont mes préférés, cela excite mes papilles, donne des envies de découvrir de nouveaux plats et d’entrer par une petite porte dans la cuisine et de s’installer en compagnie de Nicolas pour goûter ce qui nous ait décrit…

La suite promet des aventures hautes en couleur … N’hésitez pas pour ceux et surtout celles qui ne sont pas encore laissés tenter. Et il y a la série télé aussi qui est juste excellente.

Lu dans le cadre de la lecture commune sur Livraddict organisée par Coconut

Lu dans le cadre du challenge Polar historique organisé par Samlor

Publicités

5 réflexions sur “L’énigme des Blancs-Manteaux de Jean-François Parot

Un petit commentaire me ferait plaisir, n'hésitez pas

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s