Liés par le sang de Madeline Desmurs


  • Edition: Editions Hélène Jacob
  • 4ème de couverture: Laura et Wendy Sasso sont deux sœurs à la vie plutôt tranquille depuis qu’elles ont fui Paris pour se réfugier dans la maison familiale en Savoie. La mort de leur mère a fait de Laura une jeune femme pleine de colère et de rancœur. Pourtant elle ne se doute pas que c’est un autre événement tragique survenu pendant son adolescence qui va faire basculer sa vie. La découverte au petit matin de Noël du cadavre d’une jeune inconnue n’est pas pour ravir le lieutenant Pons. D’un naturel renfermé et peu causant, il n’aime ni parler pour ne rien dire, ni se lever tôt. La découverte d’une photo de trois adolescentes de quinze ans va diriger son enquête vers une vieille affaire. À l’époque, Laura Sasso, Betty Wood et Céline Piochet forment un trio inséparable, jusqu’à l’été 95 où cette dernière est tuée sauvagement par son petit ami.Pourquoi Betty est-elle revenue en France après toutes ces années ?Pourquoi un homme suivait les sœurs Sasso, la veille de Noël ?Pourquoi a-t-on essayé d’attenter à leurs vies ?Avec l’aide du lieutenant Pons, Laura va mener sa propre enquête. Elle va devoir rouvrir les plaies du passé et découvrir la vérité.

Mon avis:

Liés par le sang est un ouvrage qui m’a attirée par son titre et sa 4ème de couverture. Cependant, je vous le dis de suite cette dernière en dit déjà énormément et il serait probablement préférable de ne pas la lire.

Ici c’est un polar avec une lourde histoire familiale qui m’a attirée et je n’ai pas regretté car ce livre était vraiment dans le sujet et a su bien exploiter la thématique. Par contre, je reconnais de nombreux défauts à cet ouvrage qui en fait finalement un polar plutôt commun à mon grand regret car ils disposent de certains points forts.

Liés par le sang, c’est l’occasion de faire la rencontre de Laura, alias Lolie et Wendy, deux jeunes sœurs. Elles sont orphelines depuis la disparition de leurs parents 20 ans plus tôt et l’avocat de la famille, Charles et sa femme Martine sont devenus leur plus proche famille malgré l’absence de liens sanguins entre eux. Le début de l’histoire n’est pas très reluisant mais elles ont la chance d’avoir un héritage très important. C’est très étrange et si facile de trouver des personnages de cet ordre. Rapidement, on se rend compte qu’on entre dans un monde qui sonne un peu faux car les protagonistes reprennent certains clichés bien connus de la littérature. Ce premier point m’a déçue.

De plus, un lot d’événements dans l’ensemble tragiques apparaissent rapidement. Cela devient vite peu naturel, j’ai peu accroché à ceci dans un premier temps mais je dois reconnaître que cela réserve de bonnes perspectives et un dynamisme assuré pour la suite de l’histoire. En quelques pages, j’ai découvert des éléments de l’intrigue développés sans trop d’originalité mais tout est fait pour poser tranquillement une enquête et ses aléas.

Je lis assez fréquemment des policiers et thrillers et j’ai l’habitude de me laisser surprendre par les événements qui peuvent surgir. Ici, on rencontre une situation inversée. La facilité utilisée pour développer l’intrigue nous donne rapidement de nombreuses clés en main pour résoudre une enquête sur des meurtres de jeunes filles. Encore faut-il savoir tout relier dans le bon ordre pour comprendre les tenants et aboutissants de ces meurtres ?

Au début de ma chronique, je parlais aussi de points forts et les voici. En effet, l’auteur a trouvé des petites merveilles à intégrer à son roman. Les descriptions sont très bien maîtrisées d’une part, l’auteur en jouera tout comme avec les saisons. Elle prend à contre-pied l’ambiance des polars ce que j’ai aimé. On aura donc l’occasion de suivre l’évolution de l’enquête au fil des saisons qui défilent.

Le titre est très paradoxal de plus, il fausse le jeu car on s’attend à avoir une enquête sur une certaine famille et finalement surprise surprise. Et puis, les petits points amusants qui parsèment l’histoire comme le prénom Wendy, qui n’est pas sans rappeler Peter-Pan et par conséquent n’est pas sans amener à penser que cette jeune femme est un peu une Peter-Pan au féminin.

En conclusion, j’ai lu une histoire qui m’est apparue rapidement peu originale et se basant sur la facilité. La fin m’a fait légèrement changer d’avis. Malgré tout,je reste mitigée suite aux défauts qui parsèment ce livre. Par contre, pour un premier roman qui à la base était écrit pour sa propre famille, Madeline Desmurs reste une auteur prometteuse. Mes reproches concernent surtout des maladresses et donc ne peuvent être qu’améliorer. 

http://www.editionshelenejacob.com/store/products/lies-par-le-sang/

Lu dans le cadre du challenge Anatomie

Publicités

3 réflexions sur “Liés par le sang de Madeline Desmurs

Un petit commentaire me ferait plaisir, n'hésitez pas

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s