Derrière la porte de Nicolas Villeneuve


  • Edition: Editions Edilivre
  • Nombre de pages: 156 pages
  • 4ème de couverture: Sarah Bames est heureuse de sa nouvelle acquisition, une maison ayant appartenu à la famille Sibieri. Seulement, d’étranges choses transpirent de cette vieille demeure. Qui était ce Georges Sibieri ? Quelle histoire se cache derrière ses murs et ses portes ? Sarah deviendra-t-elle folle ou disparaîtra-t-elle comme tous les anciens occupants de la maison…

Mon avis:

Pour être franche, si Nicolas Villeneuve, l’auteur de Derrière la porte ne serait pas venu toquer à la porte de ma messagerie, il y a de grande chance que je n’aurais pas lu ce livre. Il est encore peu connu mais je ne regrette pas d’avoir essayé et je serais ravie si l’auteur gagnait en notoriété car il a du talent.

En effet, malgré un début un peu chaotique, il apparaît bien vite que ce qui m’apparaissait comme des défauts durant les premières pages cache une intrigue bien ficelée et une ambiance angoissante et oppressante très bien maîtrisée. Alors oui, le début est un peu fouillis. L’auteur a misé sur l’action, la divulgation de plusieurs personnages sur différentes scènes sans trop en expliquer plus. Les scènes sont très brutes, sur l’instant, il est difficile de comprendre où l’on va. Mais, l’auteur sait où il nous emmène et c’est le plus important.

Le texte est fluide, il suffit de nous laisser porter où Nicolas Villeneuve le souhaite car il est clair que nous ne maîtriserons rien et qui sait peut être que lui non plus. La « demeure » lui impose peut être de nous raconter son histoire ? Le lecteur passe la porte mais ne sait pas comment il en sort tout comme les protagonistes. Ainsi, l’entrée de Sarah dans l’intrigue apparaît maladroite tout comme sa rencontre avec Charlie. Sauf que l’impression qu’il y a déjà des faits inexplicables derrière cette entrevue est présente. Une force les aurait poussés à se rencontrer ? La maison en serait-elle la cause ? Est-ce un aimant, le déclencheur ?

Cette maison sur laquelle se base le récit est un véritable protagoniste. C’est le héros de ce livre. Sur elle, nous apprenons beaucoup au travers des visiteurs qui y pénètrent. Ce sera l’occasion pour nous de découvrir Sarah, nouvelle habitante de cette demeure. Mais aussi de Charlie et de son colocataire et de bien d’autres notamment le propriétaire précédent Georges. Sur eux, nous ne savons que le strict minimum, le but n’est pas de s’étaler sur leur vie. C’est un reproche que j’ai failli faire justement car j’aurais aimé en savoir plus à leur sujet mais après réflexion cela aurait été de trop. Le contenu décrit dans ce livre suffit. Tout s’oriente sur la psychologie des personnages. C’est sur ce point que toute la force de l’écriture repose et c’est ce qui nous fait trembler.

Le lecteur ne comprendra pas tout, comme les visiteurs de la maison. Des forces dominent qui sont inexplicables et qui font peur. La fin repose sur un mystère non résolu et présager un cycle éternel. De bout en bout, je me suis sentie dans un film d’horreur. Je pense même que ce livre serait très facilement adaptable sur le grand écran.

En conclusion, un roman qui fait frissonner, nous interroger sur un mystère sans nom durant la lecture et même après. A conseiller pour ceux qui recherchent des sensations fortes et qui ne se sentiront pas léser de ne pas avoir en main tous les tenants et aboutissants de l’intrigue.

Je remercie Nicolas Villeneuve pour m’avoir permis de lire son ouvrage. 

Lu dans le cadre du challenge Mort-Sûre

Publicités

5 réflexions sur “Derrière la porte de Nicolas Villeneuve

Un petit commentaire me ferait plaisir, n'hésitez pas

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s