La Symphonie des Siècles, tome 4: Prophecy, deuxième tome d’Elisabeth Haydon


  • Edition: Editions Pygmalion
  • Nombre de pages: 354 pages
  • 4ème de couverture: S’il s’est présenté à Rhapsody et à ses compagnons sous un visage amical, s’il a mis son arc au service de la reconquête et de l’unification des terres Bolgs, jamais Ashe n’a dévoilé son passé ou ses motivations. C’est à présent chose faite : il n’est autre que le héros qui portait jadis le nom de Gwydion, laissé pour mort des siècles plus tôt, et qui sert aujourd’hui d’enveloppe corporelle au plus néfaste des démons, le F’dor. Le chemin qui sépare Rhapsody et ses compagnons de l’accomplissement de la Prophétie est encore long, mais les Trois y voient désormais un peu plus clair dans la tâche qui les attend. Car tous les destins se croisent un jour ou l’autre au son majestueux de la symphonie des siècles.
  • Y-a-t-il une suite? oui il y a 6 tomes en tout en VF.

Mon avis:

Ce tome a été étonnant car il a pris la forme d’une enquête sur le F’dor afin de mieux l’éradiquer.  Cela incite Rhapsody, l’héroïne à agir en allant interroger différentes personnes dont les prophétesses. Un mélange des genres acceptable qui garde tout son charme avec son aspect poétique et lyrique comme toujours. Avec Elisabeth Haydon, il est facile de trouver des passages à couper le souffle, des descriptions plus que charmantes, des sentiments plus vrais que nature même couchés sur papier. Dans ce livre, elle n’hésite pas à nous donner de nombreux frissons, de la peur et même de la tristesse pour des êtres chers. Si vous cherchez une bonne série en fantasy pour trouver tous les sentiments et émotions humaines retranscrits avec perfection c’est bien celle-ci.

Cependant, malgré tous ces points forts, cette seconde partie de Prophecy comporte le plus de défauts par rapport aux 3 premiers livres (parution française). Et c’est bien, le premier qui me déçoit car la jolie plume et des bonnes idées de départ ne suffisent pas. Pour commencer les critiques, je pense que la plus remarquable se trouve sur la non-décision de la part de l’auteur entre l’importance à donner à la recherche du F’dor. Elle met cette part de l’intrigue à égalité avec un autre thème cher à ses yeux : l’Amour. Et même parfois, ce qui n’est qu’une amourette supplante le reste. Autant dire que la menace par le Mal est mise à mal et minimiser de cette façon.

 Je peux comprendre qu’une écrivain cherche à donner des sentiments à ces personnages, à ce qu’ils interagissent entre eux mais quand ça ne suit pas la logique même d’un Monde, d’une Histoire crée de toutes pièces, ça ne passe pas pour moi même si c’est bien raconté, même si c’est « mignon ». Et en toute franchise, ces passages à la longue deviennent lassants car le lecteur forcément attend que la fameuse quête supra-importante qui est la lutte contre le mal avance.… Les monologues fleur bleu tout dégoulinants et les scènes érotiques ont été de trop. C’est cocasse ça ne correspond pas à la trame habituelle du livre. C’était dérangeant en fait. Mais le pire, c’est quand vous apprenez que ces passages qui ont pris de l’importance, de plus en plus d’importance  n’ont servi à rien car l’auteur décide d’un claquement de doigt que tout est oublié. Je n’ai pas compris la logique, vraiment pas. Je crois que j’aurais préféré ne pas être au courant comme Rhap’s mais Ashe n’a pas de pouvoir sur ma petite personne. C’est bien dommage.

En conclusion, j’ai lu une enquête qui a bien piétiné pour lesquelles les actions menées en parallèle de l’amourette se déroulaient par à coup sans prévenir et sans explication. Une déception c’est le mot. Je finis par me demander si j’en attends trop.

Lu dans le cadre du challenge A&M Sagas

Lu dans le cadre du Challenge organisé par le forum Les Félés des LC

Et lu dans le cadre du challenge SFFF au féminin

Tome 1

Tome 2

Tome 3

Publicités

3 réflexions sur “La Symphonie des Siècles, tome 4: Prophecy, deuxième tome d’Elisabeth Haydon

  1. Je ne dirais pas que tu en attends trop, mais que tu aimes qu’il y ait plus de profondeur dans le récit, ce qui est tout à fait compréhensible ^^. Il faut dire qu’avec une saga en 6 tomes, on ne peut qu’avoir des déceptions par moment, mais au final, le résultat est satisfaisant, un récit des plus sympathiques que cette Symphonie des siècles ^^.

    J'aime

  2. Aïe ! Je comprends ta frustration au vu de tes dires : le sujet ou thème affiché devrait toujours être suivi par l’auteur, sinon comme tu le dis aucun intérêt à développer des choses et d’autres pour les abandonner. 😦

    J'aime

Un petit commentaire me ferait plaisir, n'hésitez pas

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s