Soeurs Sorcières, tome 3 de Jessica Spotswood


  • Edition: Editions Nathan
  • Nombre de pages: 435 pages
  • 4ème de couverture: Cate et Maura, les deux sœurs aînées, ne se comprennent plus. Maura semble désormais prête à tout pour que les sorcières accèdent au pouvoir. Même à commettre les plus viles atrocités. Cate en est horrifiée et, par-dessus tout, elle ne lui pardonne pas d’avoir effacé la mémoire de Finn, son grand amour. Même Tess, submergée par des visions funestes, ne semble plus en mesure de les réconcilier. Les deux sœurs doivent faire des choix radicaux, quitte à s’opposer l’une à l’autre… et à risquer de voir la prophétie – selon laquelle une sœur mourra de la main d’une autre – se réaliser?

Mon avis:

Je n’ai pas eu le temps de publier un billet pour chaque tome alors je me permets de parler du tome 3 et de la série complète dans cet article. J’ai limité au maximum les spoilers, vous pouvez à mon sens la lire sans vous faire révéler les rebondissements les plus importants de Soeurs Sorcières.

Sœurs Sorcières c’est une trilogie qui raconte l’histoire de 3 sœurs qui n’ont plus que leur père. Elles se nomment Cate, Maura et Tess. Elles sont sorcières, c’est un secret qu’elles doivent cacher et protéger au quotidien. En effet, elles vivent dans une Angleterre imaginaire où la religion domine la société avec l’Ordre des Frères qui combat toutes magies, toutes sorcelleries. Une prophétie étrange existe de plus et pèse sur les 3 héroïnes car elles ne savent pas si elles doivent se sentir concernées par celle-ci. Chacune le gère à sa façon comme le fait d’être dotée de pouvoirs magiques. Suivant leurs personnalités, leurs caractères, leurs réactions sont totalement différentes. Maura par exemple utilise ces pouvoirs sans réfléchir, pour s’amuser se simplifier la vie. A contrario, Cate est plus mature et sait qu’elle doit se protéger et protéger ses sœurs en évitant de lancer des sorts à tout va.

Concernant chaque tome, j’ai trouvé le 1er plutôt insipide surtout car l’auteur prenait le temps de poser son décor. Des points intéressants comme ce monde magique où un ordre religieux disposait du pouvoir était plaisant à découvrir mais n’étaient pas assez exploités malheureusement. Le fait de prendre connaissance des éléments phares de cette histoire imposait un rythme plutôt lent aussi notamment avec la vie à la campagne des jeunes filles où l’entourage était assez limité et la vie plutôt tranquille.

Le 2ème et 3ème tome ont été marqués par beaucoup plus d’actions notamment car les filles déménagent en ville dans un couvent des Soeurs, des actes de rébellion seront de plus en plus fréquents de plus… Cate, Maura et Tess seront aussi plus menacées d’être découverte au quotidien par les Frères.

Le dernier tome est mon préféré car l’histoire aboutit à son summum et il prouve que chaque tome allait en se bonifiant. Chaque clan agit de plus en plus fort. La situation est devenue désespérée avec des événements nouveaux et dramatiques tel que la maladie, des actions publiques visant à amener la terreur et au dressage d’une population terrorisée qui ne sait plus quoi penser. Cependant, il a un défaut, tout se résout à la fin bien trop vite. Durant plusieurs chapitres, je me suis demandée si ce tome était réellement le dernier car rien ne laissait penser que la fin se trouvait quelques centaines de pages plus loin. Cette fin est surprenante, difficile. Elle m’a prouvée que je m’étais attachée aux héroïnes et que je ne voulais pas les quitter.

Dans cette série, j’ai trouvé ce monde imaginaire passionnant car il permet au travers de la sorcellerie de déborder sur pleins de sujet notamment le droit de vote des femmes, la dualité bien et mal, la recherche du pouvoir, le passage à l’âge adulte avec les obligations qui en découlent, l’amour, la famille…

Ces livres font réfléchir, ils sont poignants surtout au travers des histoires de cœur de Maura et Cate, des sacrifices que Cate a du faire tout le long. Et en même temps, ces livres ne sont pas que « sérieux », il a une certaine fraîcheur avec les pointes de coquetterie ajoutées par ci par là ou encore la complicité entre filles. La vie au couvent donne envie, il y ferait bon vivre sans tous les problèmes sociétaux qui parsèment leurs vies et celle de la population.

En conclusion, c’est une série que je conseille. Elle est passionnante, bien pensée et exploitée. J’ai eu peur de trouver une histoire simplette avec des sorcières, de l’amour et finalement cela a été une belle découverte car elle apporte beaucoup de réflexions sur des sujets récurrents depuis des siècles. La présence de femmes fortes est juste magnifique en plus.

Lu dans le cadre du Challenge organisé par le forum Les Félés des LC

Publicités

Un petit commentaire me ferait plaisir, n'hésitez pas

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s