L’ombre du vent de Carlos Ruiz Záfon


couv50544723

  • Maison d’édition: Editions Robert Laffont
  • Nombre de pages: 507 pages
  • 4ème de couverture: Dans la Barcelone de l’après-guerre civile,  » ville des prodiges  » marquée par la défaite, la vie difficile, les haines qui rôdent toujours. Par un matin brumeux de 1945, un homme emmène son petit garçon – Daniel Sempere, le narrateur – dans un lieu mystérieux du quartier gothique : le Cimetière des Livres Oubliés. L’enfant, qui rêve toujours de sa mère morte, est ainsi convié par son père, modeste boutiquier de livres d’occasion, à un étrange rituel qui se transmet de génération en génération : il doit y  » adopter  » un volume parmi des centaines de milliers. Là, il rencontre le livre qui va changer le cours de sa vie, le marquer à jamais et l’entraîner dans un labyrinthe d’aventures et de secrets  » enterrés dans l’âme de la ville  » : L’Ombre du vent.
  • Y-a-t-il une suite?: Oui, merci Livraddict qui m’a appris que L’Ombre du vent était le premier opus de la saga  Le Cimetière des livres oubliés qui compte déjà 3 tomes.

Mon avis:

Dans le cadre du défi Minérine, Mina a déterré un classique des classiques dans ma PAL. Il y reposait depuis longtemps mais je n’osais pas l’en sortir. Mr Carlos Ruiz Záfon m’impressionnait un peu comme la plupart des auteurs dont j’entends du bien. C’est là où l’angoisse se réveille quand on s’imagine ne pas aimer ou être déçue.

L’Ombre du vent c’est à la fois une belle mais aussi une triste histoire. Il est étrange d’utiliser deux qualificatifs totalement contraires pour parler d’une œuvre littéraire. Et pourtant, ce paradoxe est à l’image de ce récit.

Tout d’abord, ce livre a un héros si ce n’est deux. Je vais parler dans l’immédiat de Daniel Sempere, le narrateur que nous découvrons dans un premier temps enfant, puis adolescent et de la moitié jusqu’à la fin du livre il devient un jeune adulte. Il est fils de libraire, il est orphelin de mère. Son père, un homme dévoué et bon fait tout pour que son fils devienne un homme accompli et un futur libraire pour reprendre son affaire. Les livres ont une place importante dans le cœur de ses deux hommes et très tôt Daniel est initié à la valeur, aux pouvoirs et aux mystères des livres. Un jour, notre jeune héros découvre un lieu étrange Le Cimetière des Livres Oubliés en compagnie de son père. Il a le droit de choisir un livre sur les étagères poussiéreuses. Ce dernier prend son temps et finit par jeter son dévolu sur un ouvrage intitulé L’ombre du Vent de Julián Carax. Ce livre est le début d’une grande aventure, sa lecture le passionne tout comme les recherches qu’il va débuter sur cet écrivain connu dans certains cercles initiés.

Le second héros de ce récit est tout simplement Carax lui-même. Il est très peu présent physiquement mais de bout en bout, l’intrigue tourne autour du personnage. Je n’en dirais que peu pour que les lecteurs n’ayant pas lu le livre le découvre par eux-mêmes mais j’ai vraiment été passionnée par la vie belle et triste de cet homme. Oui nous en revenons à ces deux paradoxes car ici, la vie a vite fait de prendre des beaux comme de sombres détours.

Pour être sincère, les 100 premières pages ne m’ont vraiment pas accroché. Le rythme était assez lent. La visibilité sur la suite est assez limitée, Daniel va-t-il vraiment se lancer en quête de cet écrivain ou non ? Tant que je n’ai pas su que nous partions de manière certaine vers ces investigations, je n’ai pas réussi à plonger intégralement dans le récit. Par contre, une fois le virage amorcé, j’ai pris un vrai plaisir à suivre les aventures de Daniel, prêt à se brûler les ailes pour retrouver et comprendre cet intérêt pour Carax et lever le voile sur les pans de la vie oubliée de cet écrivain.

Daniel est un héros encore bien naïf et fougueux. Il est clairement déterminé à découvrir cet écrivain qui lui a permis de lire une œuvre merveilleuse mais concrètement, il ne réfléchit pas trop sur les conséquences de ces actes malgré que plusieurs avertissements lui sont donnés. Autant, j’ai apprécié sa détermination car nous avons tout su. Autant des drames aurait pu être évité s’il aurait agi d’une manière différente. Daniel se révèle aussi assez égoïste par instant, il ne vit que pour Carax durant une période et nous aussi finalement en tant que lecteurs. Avec le recul, cela me fait quand même de la peine pour son pauvre père qui fait tout pour lui et qui n’a l’air d’en retirer aucune reconnaissance.
Pour en revenir à cette histoire « belle », elle concerne surtout ce que vit Daniel dans le présent et aussi au travers de cet acharnement qui voit ses espoirs récompensés. Mais c’est aussi une triste histoire quand on découvre l’histoire de Carax et ses tristes espérances, les drames des recherches lancées par Daniel, les drames des personnes faisant partie de l’entourage de Julián…

Vous l’aurez compris, lire cet ouvrage nous fait passer par plusieurs émotions totalement contraires. Je suis heureuse d’avoir découvert Carlos Ruiz Záfon. Il écrit bien mais surtout il sait rendre un récit vivant qui prend aux tripes. Il a des trésors d’imagination aussi pour avoir réussi à ce que les deux héros se fassent échos dans leurs deux vies.

Vous l’aurez compris j’ai apprécié ce livre et je le conseille fortement si vous souhaitez lire un récit d’aventures et de vie qui vous marque à jamais. Merci Mina, j’aurais dû lire ce livre bien plus tôt et ne rien appréhender.

Pour connaître l’avis de ma binôme de défi sur son livre c’est par ici.

Lu dans le cadre du challenge A&M Le tour du monde des livres

challe10

Publicités

3 réflexions sur “L’ombre du vent de Carlos Ruiz Záfon

  1. J’en prends bien note du coup, ta chronique donne envie de cela fait longtemps qu’il entre et sort de ma wishlist, je crois que, comme toi, j’appréhende… et puis il y a tellement de livres que j’ai envie de lire ><

    J'aime

Un petit commentaire me ferait plaisir, n'hésitez pas

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s