Le pacte du silence de Martine Delomme


couv57946865

  • Maison d’édition: Editions Calmann-Lévy
  • Nombre de pages: 360 pages
  • 4ème de couverture: Un secret du passé rattrape Élisabeth, la brillante héritière et directrice des porcelaines Astier, à l’occasion d’un cocktail donné en l’honneur de son aïeule. Sa vie s’apprête à voler en éclat. Mensonges, jalousies, chantages, drames familiaux, un souffle romanesque ébouriffant dans le sérail des grands porcelainiers français.
    En pleine fête réunissant famille, amis et partenaires commerciaux de la très prestigieuse manufacture de porcelaine Astier, une indiscrétion révèle le secret que gardait jalousement Élisabeth depuis vingt-quatre ans : son ex-mari François n’a pas simplement disparu comme elle l’a toujours prétendu, il a été jeté en prison… Pour cette quinquagénaire dynamique à l’autorité incontestée, le choc est de taille. Elle, qui a su reprendre en quelques années les rênes des affaires familiales et leur faire négocier le virage de la modernité avec succès, tout en élevant seule son fils Louis, doit affronter un nouveau défi. Car, quand arrive l’heure des révélations, elle est contrainte de promettre à Louis de retrouver la trace de son père. Quel crime François a-t-il commis ? Pourquoi n’a-t-il jamais cherché à revoir les siens ?
    Alors qu’Élisabeth tente d’apporter des réponses à son fils, elle va découvrir les manipulations et les mensonges dont elle n’a jamais cessé d’être la proie pendant toutes ces années.

 

Mon avis: 

Ce livre a attiré ma curiosité avec sa jolie couverture avec cette dame en belle robe rouge pivoine. Et plus, j’ai eu l’impression de voir ce roman partout sur la toile. J’ai fini par me dire qu’il y avait un signe là-dessous et j’ai pris le parti de lire cette histoire afin de me faire mon avis. Autant clarifier les choses, ce livre n’a-t-il qu’une jolie couverture ou bien a-t-il aussi une intrigue bien ficelée ?

Je vous l’avoue, je lis rarement des histoires de vie, des drames. Je ne serais pas capable d’en lire trop fréquemment et généralement quand je choisis ce style de livre c’est avec minutie. Dans ce cas-ci c’est ce que j’ai fait, la couverture tape à l’œil n’a pas été la seule à me convaincre. J’étais tentée de lire un récit autour d’une dynastie familiale qui a créé sa renommée avec le commerce de la porcelaine. De plus, la 4ème de couverture nous émoustille avec ces quelques interrogations autour de secrets de famille. Bref, je sentais la belle intrigue à surprises.

Et alors que dire ? Je me suis passionnée pour cette famille. Martine Delomme a su créer avec ingéniosité et crédibilité une famille avec une forte identité autour de sa manufacture de porcelaine, des relations plutôt ambiguës comme beaucoup ailleurs et ses petits secrets. Et là, je peux vous dire que l’auteur sait donner avec parcimonie des petits détails qui nous font voyager de rebondissements en rebondissements. Un vrai délice car il faut dire qu’elle dose efficacement les révélations. C’est appréciable.

J’ai aimé les sujets abordés qui ont tous en partie un ancrage avec la famille mais qui nous permet d’aller très loin dans la réflexion. Pour en citer quelques-uns, il y a l’identité, la maternité, le deuil. Cette histoire très réaliste est bouleversante, touchante. L’héroïne, Elisabeth quoique très froide, porte tout à bout de bras, son héritage familial au travers du commerce des porcelaines Astier, domine et mène sa famille de bon cœur mais aussi car elle est plutôt rigide. La pauvre est aux prises avec les heures sombres de sa vie et elle est émouvante dans ses réactions, sa manière de garder la tête haute en toutes circonstances alors qu’une révélation fait tout écrouler dans son quotidien : sa vie de mère, les conséquences possibles sur la renommée de son entreprise, sa vie amoureuse…

J’ai apprécié de voir aussi cette famille évoluer face à l’adversité, que ce soit en bien ou en mal, c’était tellement cohérent qu’il n’y a rien à dire. Le seul bémol que j’émettrais concerne le bouleversement final. Je n’ai rien vu, bien joué chère Mme Delomme !!!. Par contre, je suis déçue de la redondance avec une révélation précédente qui avait en quelques sortes les mêmes incidences sur la continuité de la fréquentation au quotidien comme si de rien était. Et je m’interroge sur l’absence de signes ou très minimes – je suis peut-être passée à côté- qui aurait pu nous amener à aboutir à une constatation ou quelques doutes au minimum. Tout est dit, j’aurais aimé avoir pu être mis un peu dans la confidence en tant que lectrice.

En conclusion, je conseille à tous les lecteurs curieux de lire ce livre. Si vous aimez découvrir les secrets des personnages au compte-goutte, ce livre vous plaira. Par contre, vous n’échapperez pas aux interrogations qu’ils amènent sur la construction d’une identité au sein d’une famille, le deuil, les secrets cachés…

Publicités

Une réflexion sur “Le pacte du silence de Martine Delomme

Un petit commentaire me ferait plaisir, n'hésitez pas

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s