Vices – 2e enquête : Zabulu de Gipsy Paladini


zabulu

Zabulu la 2ème enquête de Vices de Gipsy Paladini est une série dont les tomes peuvent se lire indépendamment. Je n’ai pas lu la 1ère enquête et je n’ai pas ressenti de difficultés particulières à appréhender l’intrigue ni ses personnages. Certaines histoires personnelles pour quelques personnages pourraient nécessiter d’avoir lu le premier tome pour comprendre l’ensemble des tenants et aboutissants mais il est aussi possible de faire sans.

L’intrigue est incisive, elle nous prend aux tripes dès les premiers chapitres avec une plume franche et directe. Gipsy Paladini est très directive et va à l’essentiel.

Le corps d’une Africaine est découvert brûlée au cœur d’une cité, qui a pu commettre un tel crime et surtout pour quelles raisons ? Zolan, Marie et les membres de leur équipe vont chercher, fureter, interroger, s’intéresser à la vie, à certaines anecdotes pour comprendre et trouver le ou les coupables.

En parallèle, l’histoire alterne certains chapitres avec des enquêtes un peu plus secondaires ou bien avec la vie privée des personnages ou les relations au sein de l’équipe.

De manière générale, l’auteur noie ce récit dans un contexte très raide en pleine banlieue avec une population multi-ethnique avec de nombreux personnages apparaissant en second plan qui trainent leurs problèmes, vivent dans des tours insalubres, de petits boulots voire de larcins et autres inventions pour s’en sortir. L’ambiance est donnée, il ne faut pas chercher une histoire gaie si vous souhaitez lire cette enquête.

Les enquêteurs pour la majorité trainent aussi leurs casseroles mais nous apportent aussi le sourire avec des scènes parfois totalement délirantes et ironiques. Les plaisanteries m’ont parfois paru un peu lourdes et décalées mais semblent plutôt vraisemblables avec une équipe majoritairement masculine avec un humour parfois gras et grinçant qu’on peut très bien imaginer que cela pourrait être la réalité d’un commissariat…

L’enquête avance par petits bouts et le lecteur a la possibilité de raisonner au même rythme. Rien ne sort du chapeau pour la résolution de cette enquête et j’ai apprécié. La psychologie est souvent mise en avant, elle est même souvent au cœur des raisonnements ou des discussions avec les personnes interrogées. Cette enquête policière nous invite à réviser nos a-prioris, à chercher à penser comme les potentiels suspects, à prendre en considération leurs cultures, leurs histoires, leurs vécus avant de tirer des conclusions hâtives.

En conclusion, Zabulu est une intrigue policière à lire si vous cherchez un polar à la plume singulière où les aspects sociologiques et psychologiques sont fortement mis en avant dans les réflexions et explications apportées aux différents passages à l’acte.

  • Maison d’édition : Editions 12/21
  • 4ème de couverture : Le temps ou Marie se rêvait en justicière insoumise appartient au passé. Arrachée à sa campagne natale, condamnée aux artères viciées de la ville qui accueille la Brigade des jeunes victimes ou elle officie en tant que lieutenant, la jeune provinciale doit au plus vite se faire une place au sein d’une équipe de flics à vif. Qui est l’homme dont Zolan crie le nom chaque nuit ? D’ou vient cette fureur qui dévore Sophie ? Pourquoi, chaque premier jeudi du mois, le commandant reçoit-il toujours la même carte postale ? Autant de secrets dissous dans les ténèbres urbaines au fond desquelles Marie espère enterrer le sien…Dans cette nouvelle enquête, la Brigade des Jeunes Victimes est appelée à la cité des 608 : le jeune Djibril a disparu et une vieille femme, Adolphine, a été retrouvée brûlée vive dans son appartement. Ces deux événement sont-ils liés ? Les enquêteurs se retrouvent confrontés aux croyances des habitants et aux rumeurs du quartier. Démêler le vrai du faux va se révéler bien délicat.

    Si le monde selon Gipsy Paladini se donne sous ses atours les plus noirs, ne vous fiez pas aux apparences : sa voix est lumineuse et perce avec rage l’obscurité.

Publicités

Un petit commentaire me ferait plaisir, n'hésitez pas

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s