Juges et Coupables de Guillaume Herambourg


couv44018784

Juges et Coupables de Guillaume Herambourg, ma première lecture de l’année classée sous l’étiquette des thrillers mais qui pourrait tout aussi bien se ranger dans les inclassables car sa construction est vraiment unique même si l’ambiance sombre et les morts qui parsèment l’ouvrage ne peuvent pas non plus nous faire hésiter à le caser dans la première catégorie citée. Guillaume Herambourg m’a proposé son ouvrage en le présentant comme « hors norme ». Je ne vous cacherais pas que cela m’a intriguée, la lecture du résumé et de l’extrait sur Calaméo m’ont encore plus confortée à découvrir une jolie plume.

Une chasse poursuite dans un sous-sol abandonné, dans le noir, trois hommes armés qui ne peuvent s’échapper tant qu’il n’y aura pas un gagnant. Le ton est donné : pas de répit, pas de pitié. Que réserve la suite après un tel début ?

Des faits tout aussi effrayants mais pas seulement. Juges et Coupables, est avant tout un livre où la réflexion répond à l’action. J’ai fini par comparer ce livre à un puzzle où l’auteur parsème de nombreux morceaux et en faisant le pari que le lecteur arrive à les remettre dans le bon ordre. Ainsi, il y a l’intrigue autour de Luce, le héros tourmenté presque constamment en plein action dans une ambiance très noire, les passages du journal intime de Lucia, l’héroïne mystérieuse que nous ne connaissons que par ce biais-là au travers des nombreuses réflexions sur la vie, sur le comportement humain mais aussi avec des poèmes magnifiques (j’en suis tombée sous le charme et je rappelle que la poésie et moi ne sommes pas très amies). Des passages plus marginaux sur des personnes dans l’entourage de Luce et enfin, s’imbriquent aussi des passages un peu sous forme d’articles outils pour préciser certains sujets. Une construction originale parfois un peu alambiquée aussi. Forcément, le risque c’est de perdre le fil rouge de l’intrigue et de ne pas arriver à tout relier ensemble. La fin m’a quelque peu stupéfaite par l’aboutissement, la motivation de Luce du début à la fin, certains non-dits aussi qui ont choisi de ne pas être révélés notamment sur ce qui est arrivé à Lucia exactement dans les faits car toutes les pièces m’ont paru par instant embrouillé. Mais c’est un livre où le suspens nous tient en haleine car vous voulez à tout prix comprendre qui est cette Lucia et qui est « vraiment » Luce.

C’est un livre intense vous l’aurez compris où vous serez constamment dans la réflexion et dans les réflexions en compagnie d’une plume très agréable qui mérite qu’on s’y attarde. Un ouvrage assez noir qui peut se voir apprécier quelques pauses car l’auteur écrit des faits très noirs, bruts parfois dérangeants car les réflexions énoncent aussi des réalités que nous voulons nier. Personnellement, j’en ai fait une de plusieurs jours mais qui m’a peut-être un peu desservie pour comprendre l’intrigue dans sa globalité.

En conclusion, un thriller psychologique mais pas seulement à découvrir pour sa construction et ses réflexions. Une plume à surveiller à mon avis car ce jeune auteur pourrait surprendre.

  • Maison d’édition : auto-édité
  • Nombre de pages : 268 pages
  • 4ème de couverture : Juges et Coupables, un thriller psychologique pas comme les autres… Un roman social, initiatique, philosophique et métaphysique qui interrogera vos sens les plus profonds. Une écriture originale pour une intrigue puissante et percutante comme coupée au rasoir. Elle commence dans les profondeurs et les ténèbres abyssales où règnent l’incertitude, l’enfermement et l’obscurité la plus totale vers une lente montée au ciel et à la lumière. L’itinéraire littéraire de l’âme perdue d’un jeune délinquant nommé Luce au cœur d’une folie furieuse et meurtrière en suivant de noirs désirs… Autour de cet être humain en chemin vers sa destinée, et de son monde, deux nuances : D’un côté, le journal intime de Lucia, lecture inspirante d’une expérience intérieure telle la lune dans la nuit noire. Ses pensées sauvages, sa poésie, son « savoir aimer », ses méditations sur la vie. Une volonté de pleine conscience, de sagesse, d’être libre. Force mentale bienveillante et humaniste. Mais, qui est Lucia ? Et de l’autre, derrière la lumière, comme une ombre, une force brute, les paroles amères d’une sombre résurgence trouble et manipulatrice, celles de Jack. Qui est Jack ? Une histoire contemporaine, romanesque et humaniste. Un livre écrit à cœur ouvert… Jugé coupable.
Publicités

Un petit commentaire me ferait plaisir, n'hésitez pas

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s