Continent, livre 1 : Un Complot de Franck Wagrez


continent tome 1 un complot franck wagrez

 

Un complot est le premier tome de Continent écrit par Franck Wagrez. Un Complot a fait l’objet de l’ouverture d’un financement participatif sur Ulule ces derniers jours. Vous pouvez suivre le lien qui vous permet d’apprendre plusieurs choses sur cette saga fantasy notamment les origines de sa création, les éléments de l’intrigue, les visuels des personnages… Ma chronique arrive un peu après l’évènement puisque le financement du projet s’est clos hier, plus que positivement puisque les fonds collectés ont dépassé l’objectif fixé par Franck Wagrez. Pour ma part, j’ai été contacté par l’auteur il y a un bon mois pour donner mon avis sur ledit ouvrage. Et je remercie au passage Franck Wagrez pour sa confiance.

Un Complot est un premier tome dans la droite lignée du Trône de Fer de G.R.R Martin avec une intrigue plutôt complexe dans un univers moyenâgeux totalement imaginaire, avec sa multitude de personnages, d’aventures à foison.

Dès l’ouverture des premières pages, vous aurez le droit à un à-propos, à la liste des protagonistes (comme ça vous êtes déjà prévenus qu’il y en a un petit nombre), puis à un prélude intitulé « Genèse ». C’est la première occasion de découvrir les premiers personnages, la première occasion de constater que l’auteur n’y va pas de mains mortes pour donner du caractère à certains comme Guillaume d’Arrimatie et pour toute dire j’ai eu la première appréhension de me demander si j’allais apprécier au moins un seul protagoniste dans ce livre ? Guillaume est l’élève d’une école de magie, il est en pleine comparution devant un conseil de discipline pour avoir outrepassé plus d’une limite et sa sanction est le renvoi pur et dur.

La suite nous permettra de découvrir Alphon, premier né de messire Sigismond d’Halgedad de nature jalouse, colérique, ambitieuse… encore un autre qui m’a fait grincer des dents mais dont la destinée va être prometteuse ou pas. Il est le départ d’une intrigue autour de la personne de sa sœur nommée Isabella qu’il souhaite marier avec un vieux bonhomme. Une histoire de redorer un nom, de faire une bonne alliance… Les mariages arrangés, la bonne vieille habitude mais parfois tout ne se passe pas comme prévu. Ce premier plan de l’histoire est l’illustration des premières aventures, des premières machinations de protagonistes recherchant pouvoir et gloire. Ce n’est qu’un début et il y en aura d’autres si le voyage au cœur des contrées du royaume d’Ominados vous tente.

Pour ma part, j’ai découvert un univers crédible, foisonnant d’informations avec un lexique totalement adapté, pas rebutant pour le lecteur qui a l’habitude de lire de la fantasy dans un univers médiéviste. Il faut s’attendre à des phrases longues, un lexique crédible pour garder un contexte vraisemblable. Personnellement, la plume de Franck Wagrez se cadre si bien avec l’histoire que j’ai parfois oublié l’espace de quelques pages que je n’étais pas rendue dans notre Moyen-Age. Une autre impression qui a été de plus en plus marquante – et c’est une grande première pour moi quand je lis un roman de fantasy- c’est d’avoir été à la limite d’une pièce de théâtre. Probablement car le style est très tranché, les scènes sont incisives tellement qu’on pourrait penser que nous sommes tombés dans un ou plusieurs actes d’une pièce de théâtre ou bien encore car les machinations sont telles dans ce récit qu’il en devient facile de croire que tous les personnages jouent un rôle ?

La narration est assez simple, les chapitres alternent entre plusieurs plans. Il est encore difficile de savoir vers quel horizon nous sommes portés mais j’ai envie de dire que c’est le jeu et que dès le premier tome avec un ouvrage intitulé Un Complot, il fallait s’y attendre. Pour ma part, j’apprécie les romans longs qui prennent le temps de poser le décor et je suis satisfaite dans l’ensemble mis à part pour une ellipse qui m’a laissée sur ma faim pour un passage qui selon moi avait toute son importance.

Les personnages sont nombreux sans pour autant avoir l’impression de se perdre avec une foule de noms non plus. Chacun a des caractères très « aboutis, », tous ne sont pas aussi imbuvables que Guillaume et Alphon. Triboulet le bouffon du roi par exemple a une langue plutôt acérée par plus d’une pointe d’humour et une légère couardise plutôt humaine qui m’a bien plu. Philippe et Isabella m’ont paru un couple un peu terne et banal, plus manipulé qu’autre chose et où je demande à voir des caractères plus tangibles. Orléane de Trémisande, quant à elle est une femme avec plus de personnalité mais surtout une joueuse… Le roi Arhmarel, un puissant parmi les puissants mais qui me semble trop compter sur ses conseillers par instant dont je suis curieuse de connaître le vrai jeu sur du plus long terme. Vous constaterez, il y en a pour tous les goûts et vous trouverez des personnages bien noirs, d’autres plus creux, des gentils, des ambigus…

Quant à Continent, le nom de la série, il reste encore bien mystérieux durant ce premier opus. Le lecteur a pu apprendre que c’était une contrée lointaine, territoire d’exploration pour le compte du roi Arhmarel. Des explorations houleuses et coûteuses mais où Franck Wagrez ne nous a pas encore permis d’y mettre les pieds et de nous rendre compte nous-même mis à part les propos rapportés devant le roi.

La suite devrait apporter des réponses prometteuses sur cette question et sur les évolutions de l’intrigue notamment avec une fin qui risque d’amener des aventures belliqueuses et bouleverser probablement quelques cartes dans ce monde des puissants.

En conclusion, avec cet ouvrage, j’ai découvert l’origine d’un jeu nommé Continent que je ne connaissais pas mais qui a permis d’amener la création du contexte de cet ouvrage, ce qui reste une très bonne chose puisque j’ai agréablement apprécié cet virée dans cet univers. Pour ma part, j’ai découvert une lecture fluide avec les ingrédients que j’apprécie retrouver dans mes lectures : aventures, univers fouillé, des personnages qui tiennent la route tout en apportant un petit quelque chose en plus par rapport aux séries fantasy habituelles notamment cette pointe théâtrale que j’ai pu relever. A conseiller aux lectrices et lecteurs de fantasy. Et en attendant, je ne vais pas tarder à continuer avec la suite.

  • Maison d’édition : Autoédition
  • Nombre de pages : 320 pages
  • 4ème de couverture : Un mage, chassé de son institution vingt ans auparavant alors qu’il était étudiant et travaillait sur une hypothèse scientifique iconoclaste, et un jeune courtisan ambitieux, dont la carrière prometteuse se brise par la faute d’une demi-sœur qu’il hait au plus profond de son âme, s’allient dans une quête folle pour la conquête du pouvoir dans le royaume protecteur de la magie. Une terre nouvelle, baptisée Continent, où abonde la plante dont les mages ont besoin, devient l’objet d’une concurrence âpre entre royaumes humains et colonies aliens au point de déclencher une guerre meurtrière. Un roi atrabilaire, un recteur d’études aux abois, un archimage aveugle détenteur de secrets inavouables, un trésorier sans scrupules, un bouffon nain aux couplets assassins, un espion de genre incertain, un marquis benêt et gentilhomme, un chevalier fraichement adoubé, parangon de l’honneur, un assassin aussi noir à l’intérieur qu’à l’extérieur, tous ces personnages vont mêler intrigues politiques et amoureuses dans une farandole tragique qui les poussera les uns contre les autres. Ils imagineront toujours contrôler leurs vies et rester maîtres de leurs actes, alors qu’ils ne feront que réagir à des évènements qui les dépassent et qui les amèneront inexorablement jusqu’à la confrontation finale.

2 réflexions sur “Continent, livre 1 : Un Complot de Franck Wagrez

  1. Pingback: Continent, livre 2 : Guerre civile de Franck Wagrez | InspireretPartager

Un petit commentaire me ferait plaisir, n'hésitez pas

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s