La Peine du bourreau d’Estelle Tharreau


La peine du bourreau d’Estelle Tharreau est son cinquième roman paru chez Taurnada Editions et une fois de plus, un thriller. Il ne faut plus grand-chose pour prêcher une convaincue et je n’ai pas résisté une seule seconde quand j’ai su que le dernier Estelle Tharreau était paru.

La peine du bourreau d’Estelle Tharreau est un roman original sur la peine de mort en mettant en lumière le travail de « bourreau ». Pour se faire, nous allons plonger en plein Texas dans les prisons de Polunsky et de Walls et découvrir le milieu carcéral américain.

Le compte à rebours autour de la mise à mort du numéro 0451 va donner le rythme au présent pour ce récit tout en alternant avec des retours dans le passé de McCoy, un « bourreau » dont nous suivons l’évolution. L’écriture incisive nous emporte autour du développement d’introspections opposées entre le calme, la froideur, l’isolement, la peur au sein de la prison et le déchaînement, les machinations, la violence qui s’orchestrent dehors autour d’un système judiciaire mis à nu.

Chapitre par chapitre, le lecteur assiste avec une curiosité dévorante aux probables dernières heures du numéro 0451 dont la vie est encore mise en suspens par la possibilité d’être gracier. Mille questions surgissent sur les raisons qui l’ont amené dans le couloir de la mort ou encore la possibilité envisagée autour de l’acquittement du prisonnier. Estelle Tharreau titille encore plus nos questionnements en revenant sur l’histoire de plusieurs détenus qui ont commis le pire.

La peine du bourreau d’Estelle Tharreau est un livre qui amène le lecteur à réfléchir sur des thématiques fortes comme l’injustice, la mort, l’inhumanité. Jusqu’à la dernière page, l’auteur ne nous épargne pas avec une chute glaçante qui prolonge la réflexion au-delà de la lecture.

  • Maison d’édition : Taurnada Editions
  • Nombre de pages : 256 pages
  • 4ème de couverture : McCoy est « bourreau » au Texas. Après 42 ans passés dans le couloir de la mort, il reçoit la visite officieuse du Gouverneur Thompson qui doit se prononcer sur la grâce du condamné numéro 0451. Il ne leur reste que quatre heures pour faire revivre les souvenirs de McCoy avant l’injection létale. Quatre heures dans l’isolement de la prison de Walls. Quatre heures pour cinq crimes qui déchaînent les passions. Quatre heures pour ce qui pourrait être la dernière exécution de McCoy. Quatre heures pour jouer le sort d’un homme. Un thriller psychologique aussi troublant que fascinant : une immersion sans concession dans le couloir de la mort et ses procédures d’exécution.

Une réflexion sur “La Peine du bourreau d’Estelle Tharreau

Un petit commentaire me ferait plaisir, n'hésitez pas

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s