Première lecture commune: L’énigme Alexandrie de Steve Berry


Tout d’abord bonne année, pleins de bonnes choses et surtout bonnes lectures à tous.

Je suis de retour après quelques jours de vacances/révisions pour vous présenter une nouvelle critique.

couv35686439

  • Titre d’origine: The Alexandria Link
  • Date de parution : 2008
  • Nombre de pages : 556 pages
  • Edition du livre : Le Cherche Midi
  • 4ème de couverture : 50 avant J.-C. : la bibliothèque d’Alexandrie, qui renferme le savoir de toute l’humanité, disparaît aussi soudainement que mystérieusement. 1948, Palestine : Georges Haddad, fils d’un érudit et combattant palestinien, reçoit la visite d’un étrange individu porteur de secrets, un Gardien. 2007, Copenhague : Cotton Malone, retraité du département de Justice américain, pensait pouvoir profiter de sa boutique de livres anciens. Mais une mystérieuse organisation kidnappe son fils et lui donne 72 heures pour retrouver Georges Haddad. Malone doit, s’il veut sauver son fils, affronter tous les dangers pour retrouver Haddad, dont la connaissance des écrits disparus depuis plus de 2000 ans pourrait bien bouleverser la face du monde…
  • Y-a-t-il une suite ? Oui dans la même série suit : La Conspiration du temple, La Prophétie Charlemagne, le Mystère Napoléon.

 Mon avis :

Toujours dans la continuité de la série Malone, j’ai donc lu L’Enigme Alexandrie, suite de l’Héritage des Templiers. Cette fois-ci j’ai opté pour une lecture commune privée, une grande première pour moi qui a été une très bonne expérience. Cela m’a permis de faire découvrir Steve Berry à Caelina et de partager nos impressions entre nous par mails interposés (la lecture du 1er livre n’étant pas nécessaire pour la bonne compréhension de celui-ci).

Dans ce livre-ci, Malone se retrouve confronter une fois de plus à de nouvelles aventures, de l’enlèvement de son fils à Gary, aux nombreux complots qui concernent certains gouvernements jusqu’à l’énigmatique bibliothèque Alexandrie. Ces évènements le conduiront à former un duo étonnant avec son ex-femme Pam avec laquelle il cherchera à retrouver une ancienne connaissance George Haddad qui peut l’aider à récupérer son fils et l’embarque par la même occasion droit vers la bibliothèque. Parallèlement d’autres actions ont lieu sur deux autres lieux différents entre Stéphanie Nelle, l’ancienne supérieure de Malone qui dirige l’unité Magellan, qui vit ses propres aventures en gérant à distance l’embarras dans lequel la met Malone avec la Bibliothèque d’Alexandrie. Et on assiste aussi aux agissements de Henrik Thorvaldsen avec une étrange organisation, reliés eux aussi à la bibliothèque.

Pour ma part j’ai été un peu perturbée par le début, le démarrage est un peu lent peut être du au bouleversement que provoque l’enlèvement de son fils mais aussi le duo qu’il va devoir former avec Pam qui sera quelque peu handicapant. Suite à ceci, l’intrigue va vite comme toujours, le suspense est à son comble avec l’enchainement sur plusieurs plans. Cependant le nombre d’information à enregistrer est parfois trop important et je finissais par retourner lire quelques passages. Et dernier mauvais point pour la fin avec la réaction ultime de Georges Haddad qui laisse des zones d’ombres sur ses aventures à lui.

Malgré tout, l’intrigue était originale et très intéressante, le déroulement autour de la bibliothèque d’Alexandrie et l’agencement que s’est permis Steve Berry autour m’a comblé. Encore une fois, si ces notes n’étaient pas là j’aurais cru à tout. Le comportement de Malone dans cette enquête m’a laissé aussi une très bonne impression, le découvrir en tant qu’ex mari avec les révélations sur son ancienne vie avec Pam était enrichissantes pour comprendre ce personnage.

Le personnage que j’ai aimé découvrir cette fois est sans conteste Pam, elle est un élément important de l’énigme. Sans elle, Malone ne se serait pas retrouvé embarquer dans cette affaire d’une part. D’autre part dans le premier tome, on parlait peu d’elle ça a été agréable de découvrir ici, cette femme avec un sale caractère qui pour sauver son fils se retrouve à côtoyer son ex mari et les problèmes non résolus entre eux. Elle est admirable d’avoir continué à le soutenir jusqu’au bout de l’énigme. On découvre une femme courageuse, qui nous parle de l’ancien Malone dont elle a souffert du métier, du comportement qu’elle avait avec lui, des motifs de leur séparation…

J’ai donc globalement apprécié une fois de plus ma lecture avec Berry, je le recommande et je vous invite à aller lire l’avis de Caelina.

L’Héritage des Templiers de Steve Berry


couv14361545

  • Titre d’origine : The Templar Legacy
  • Date de parution : 2009 / 1ère parution VO: 2007
  • Nombre de pages : 625 pages
  • Edition : Pocket
  • 4ème de couverture : 1118, Jérusalem, Terre sainte. Neuf chevaliers créent un ordre militaire, les « Pauvres Chevaliers du Christ ». Le roi Baudoin II leur cède pour résidence une partie de son palais, bâti sur les ruines du Temple de Salomon. Ils deviennent les « chevaliers du Temple », puis les « Templiers ». 1307 : Jacques de Molay, le grand maître de l’ordre des Templiers, est arrêté sur ordre de Philippe le Bel et livré à l’Inquisition. Il garde le silence sur le déjà célèbre trésor des Templiers. 2006 : Cotton Malone, ex-agent du département de la Justice américaine, et son amie Stéphanie, entrent en possession de documents troublants relatifs à la nature du trésor des Templiers. Commence alors une quête à la fois historique, érudite et périlleuse, qui les mènera à Rennes-le-Château, coeur du mystère.

Mon avis :

Pour rappel, j’ai découvert Steve Berry il a quelques mois déjà dans la Prophétie Charlemagne, j’étais tombée sous le charme de sa plume, son imagination, les détails et les recherches historiques très précises menés par l’auteur. Une fois de plus, la magie a encore opéré sur moi, j’ai adoré. Nous retrouvons Cotton Malone, je vous précise que Steve Berry utilise ce personnage de manière récurrente dans ses livres et La Prophétie Charlemagne est un livre plus récent que celui-ci donc nous sommes des mois voire des années en arrière par rapport à la 1ère intrigue (c’est le 1er livre de la Série Malone merci Lone).

Différentes périodes de l’Histoire sont entremêlés dans l’intrigue comme dans chacun des romans de Berry, ici l’histoire des Templiers avec la célèbre quête pour récupérer le trésor des Templiers ainsi que les recherches faites à différentes époques pour le retrouver dans un petit coin français, Rennes-le-Château. Malone par un curieux hasard fut vite impliqué dans cette affaire, ainsi que son ancienne chef liée à Rennes-le-Château par son défunt mari. Fait étonnant dans ce roman, les faits les dépassent, surprenant pour un ex-agent et une agent encore en fonction, en effet, ils prennent un peu en « cours » une étrange voire sombre affaire avec des « ennemis » de taille qui sont prêts à tout pour parvenir à leurs fins, soit acquérir certains documents leur permettant de recouvrer ce fameux trésor. Un véritable chassé croisé va débuter puis peu à peu le lecteur mais aussi nos personnages principaux apprennent des informations cruciales à cette énigme, on voit sous nos yeux la clé du mystère se dévoiler, fait très appréciable, nous lecteurs ne somment pas mis de côté. Et alors, cette fin c’est le summum de ce roman, l’auteur m’a agréablement surprise mais je n’en dirais pas plus bien sûr (chut).

Cependant, je reprocherais encore le côté sombre, qui fait plus d’une victime mais aussi les parties longuement détaillés sur l’histoire religieuse et surtout se rapportant à la Bible, je ne suis pas très attachée à cet aspect, cela peut passer comme dans la Prophétie où le religieux était plus mêlé de façon à se confondre dans l’intrigue, ici on entre dans des explications plus longues et pesantes du moins c’est mon ressenti.

De nombreux personnages composent le roman, certains très antipathiques, cyniques, l’auteur a eu la main lourde sur la « noirceur » de certains et j’avoue que j’ai du mal avec la version moderne du Templiers qui n’hésite pas à tuer ces victimes. Il va jouer avec des paradoxes, » une musulmane contre les chrétiens » et un déchaînement vu d’avances sur certains à priori qu’ont certaines personnes sur les musulmans  (par rapport à l’Histoire et des faits d’actualité) mais heureusement certaines répliques sont vite parées et la tension va redescendre et cette association va même être fructueuse.

On découvre Stéphanie, c’est une femme à fleur de peau sous sa carapace, elle a un dur passé familial, ce thème est clé dans l’Héritage des Templiers, elle est en quelque sorte « brisée » par les choix qu’elle a fait autrefois et la quête menée pour retrouver le trésor va tout raviver. J’ai apprécié le travail fait sur ce personnage et ce thème, je pense que Steve Berry essaye toujours de l’ancrer dans ses romans (dans la Prophétie c’est aussi un thème phare).

En bref, aucune déception, la plume de l’auteur a son petit truc qui fait qu’on s’attache même si on constate vite un certain fonctionnement de sa part dans l’écriture de ses livres.

La chronique de Lonewolf sur ce même livre: ici