Time Riders, tome 7: Les Seigneurs des Mers d’Alex Scarrow


  • Edition: Editions Nathan
  • Nombre de pages: 417 pages
  • 4ème de couverture: Londres victorien, les Time Riders se baladent vers 1666 et sont témoin du grand incendie de Londres. Dans le chaos qui s’ensuivit, Liam et leur nouvelle recrue, Rashim, se retrouvent coincés entre le feu et la Tamise. Ils s’échappèrent à bord d’un bateau de rivière, seulement pour être confronté son cœur sur les trésors de la haute mer par un capitaine sans scrupules…En 1888, Maddy et le reste de l’équipe tentent frénétiquement pour les retrouver. Mais avec des ressources limitées à leur nouvelle base, Liam et Rashim survivent l’âge sanguinaire et barbare de la piraterie assez longtemps pour être sauvé ?
  • Y-a-t-il une suite? 9 tomes au total sont prévus

Mon avis:

Je tiens à remercier les Editions Nathan pour m’avoir envoyée le septième tome de la série Time Riders, intitulé Les Seigneurs des mers de l’auteur Alex Scarrow. Pour les fans de cette série, j’imagine la joie que vous avez dû avoir quand vous avez eu ce livre dans les mains ou l’attente incontestable pour ceux qui n’ont pas encore pu se le procurer. Pour ma part, ma réaction a été plutôt tout autre. En effet, j’ai reçu ce livre alors que je n’avais même pas lu le premier tome donc j’étais peu rassurée à l’idée de me lancer dans Time Riders à partir du tome 7.

Est-ce que j’allais y comprendre quelque chose ? La lecture des tomes précédents n’était-elle pas nécessaire ?
Je suis donc allée à la pêche aux informations auprès des Editions Nathan qui m’ont indiquée que la compréhension de l’intrigue devrait être possible. D’un autre côté, j’ai demandé à quelques lecteurs et ma copinette Noisette m’a indiquée quelques doutes quant à la compréhension de l’intrigue puisque chaque tome avait un lien entre eux.

 Pour commencer cette lecture, j’étais vraiment peu enthousiaste et très inquiète de ne pas réussir à comprendre quoi que ce soit. Comble du bonheur, j’ai réussi à vite rentrer dans l’histoire et comprendre la grande majorité des faits évoqués dans ce livre. C’est inimaginable pour un tome 7 mais c’est Time Riders !!!. Ce livre est unique, cette série est unique et elle trouve le moyen de permettre à chaque lecteur de lire chaque tome indépendamment (ou du moins celui-là). C’est bien la première fois que je me trouve confronter à ce genre d’imprévu. Qui n’a jamais acheté le tome 2 ou 3 d’une série sans s’en rendre compte ? Et qui malgré tout, a essayé de lire le livre en question pour savoir s’il allait comprendre quelque chose ? Et dans la majorité des cas, manqué c’était impossible… Et bien sûr, je m’attendais à ce résultat et miracle, j’ai échappé à cette fatalité.

 
Après cette découverte miraculeuse, j’ai été très enthousiaste pour lire 
Les Seigneurs des Mers. En plus, le contexte m’a vite plu tout comme l’originalité et même la plupart des personnages.
Concernant le contexte, cette série est une petite mine d’or. Chaque lieu et époque ont le mérite d’évoluer très rapidement, ce qui est sans conteste un point très positif pour les personnes mal à l’aise avec tel lieu ou siècle. Ce cadre évolue tout au long du récit et en plus, on a le droit à des descriptions, des ambiances super maîtrisées et bien développées. Un pur bonheur.

Plus personnellement, j’ai aimé le Londres Victorien mais aussi les voyages dans la Mer des Caraïbes avec notamment quelques escales en Jamaïque. Pour ceux qui suivent le blog, vous devez commencer à savoir que j’apprécie beaucoup les récits en mer.
Ajoutez à cela, une intrigue très spéciale mêlant un côté science-fiction, aventure et historique. Vous gagnez le trio gagnant. Je ne m’attendais pas du tout à ça et je me suis régalée. Ce mélange des genres provoque de l’action constamment et surtout des événements inimaginables. Les Seigneurs des Mers est un livre qui embarque dans un vrai voyage son lectorat.


Concernant les personnages, j’ai découvert un petit comité d’amis. Ils sont peu nombreux mais pour ma part, j’ai eu un peu de mal à m’y retrouver avec tous ceux-là. La nature de certains m’est apparue incompréhensible sur le début. J’ai même encore quelques questionnements concernant les cas de conscience que leur état posait à nos héros. Il va me falloir lire les tomes précédents pour y comprendre quelque chose. Mais, malgré ces petits points qui m’ont fait défaut, cela ne m’a pas empéchée d’apprécier certains.
Concernant mon désarroi du début, quant à mémoriser les noms et autres des protagonistes, le fait qu’ils soient séparés assez rapidement m’a grandement aidée. Cela a eu aussi pour conséquence de me faire apprécier un membre de chaque groupe. Liam d’un côté et Sal de l’autre. Je pense que j’ai eu cette attirance pour ces deux-là car on met en avant leur parcours. Liam est le héros, l’homme qui gère les problèmes à la perfection par comparaison à Rashim qui est décrit de manière beaucoup plus négative. Et Sal a été très touchante dans sa quête d’identité dans ce tome. Cependant, j’aurais aimé que l’histoire mette plus en avant Maddy ou Rashim entre autres ou du moins plus positivement.


Finalement, Les Seigneurs des Mers m’a beaucoup plu. Il m’a convaincue de reprendre la série depuis le début. Elle est ludique, elle nous fait voyager, elle est originale comme tout. Je conseille c’est une valeur sûre.

 

Lu dans le cadre du challenge A&M Le Tour du Monde des Livres

France>Canada>Italie>Jamaïque

Lu dans le cadre du challenge Mort Sûre

L’école des mauvais méchants, Complot 1 de Stephanie S. Sanders


  • Edition: Editions Nathan (sortie le 6 mars 2014)
  • Nombre de pages: 255 pages
  • 4ème de couverture: Être méchants ça s’apprend!

Élève : Rune Drexler
Niveau : Fourbe

Vous devrez exécuter les tâches ci-dessous en une semaine, soit sept jours, à partir de la nuit de la pleine lune :

1. Kidnapper une princesse.
2. Voler un bébé.
3. Trouver un homme de main et en faire votre esclave.
4. Renverser un royaume et placer sur le trône le souverain de votre choix.

Si vous étiez amené à échouer, ne serait-ce que dans une de ces missions, vous vous verriez aussitôt exclu du Centre de Redressement pour Méchants Récalcitrants. Si vous réussissez, vous accéderez au grade de Félon.
Vous avez le droit de choisir deux conspirateurs pour comploter avec vous.

  • Y-a-t-il une suite? Complot 1 laisse présager une suite ^^.

Mon avis:

Je tiens à remercier les éditions Nathan pour m’avoir permis de découvrir cette nouvelle saga totalement revigorante.
Je dois avouer que j’ai débuté cette lecture avec un peu d’appréhension. J’avais peur de m’ennuyer, d’être trop âgée pour lire ce genre d’histoire. Je suis généralement fâchée avec les livres très jeunesses encore plus concernant certains genres notamment l’humoristique.
Premier bon point avec la 4ème de couverture, elle est originale, elle attire l’oeil, on peut dire qu’elle a de quoi plaire. Quand je l’ai lu, j’étais très positive, j’imaginais déjà une histoire tournant autour d’un jeu de rôle tel qu’on en trouve sur la toile.

Je partais donc très enthousiaste quand j’ai entamé ma lecture. Et alors, énorme surprise! Au bout d’un chapitre, plusieurs répliques avaient déjà réussi à me faire sourire. Je suis tombée sous le charme, Rune Drexler aurait-il fait usage d’une formule magique sur ma personne? Ajoutez-y une ambiance à la Harry Potter avec une bande de joyeux méchants copains qui cumulent les défauts et vous tomberez juste.
De plus, pour un livre jeunesse, l’intrigue est plutôt bien exploitée. Le contexte, l’univers sont cohérents (et dieu sait que ça n’a pas dû être simple tant l’intrigue est parfois totalement délurée) jusqu’aux petits détails rajoutés qui sont bien souvent des chutes rigolotes. Le texte est parsemé de clins d’œil qui renvoient à des contes tel que le Petit Chaperon rouge ou encore des allusions à certains personnages d’Harry Potter ou des événements qui ont parsemés cette célèbre saga.

Bien sûr, il m’aura manquée quelques petites choses pour en faire un vrai coup de coeur comme des descriptions plus complètes des lieux visités, des personnages plus approfondis mais l’essentiel est là.
A conseiller au plus grand nombre (et même les adultes) notamment les fans d’HP, de contes et autres, ce livre plein d’humour devrait vous plaire. J’espère qu’il sera autant un plaisir à lire qu’il l’a été pour moi et surtout une bonne dose de réconfort après une dure journée où on ne veut qu’une chose  » se détendre ».

Un autre avis: Au Rendez-vous littéraire

Lu dans le cadre du challenge Mort-Sure