Geek Girl, tome 3 de Holly Smale


  • Maison d’édition: Editions Nathan
  • Nombre de pages: 421 pages
  • 4ème de couverture: Je m’appelle Harriet Manners et je suis vraiment en couple.
    Je sais que je suis en couple parce que je ris bêtement de mes propres blagues, chante les chansons dont j’ignore les paroles et pirouette sur moi-même, les bras en croix, chaque fois que je traverse un rayon de soleil. Mon quotidien n’est plus qu’arcs-en-ciel, couchers de soleil, textos du matin et coups de fil du soir. Pour la première de ma vie, je veux que ne change…
    Alors que feriez-vous si, comme moi, vous deviez déménager à New York et laisser votre amoureux derrière vous?
  • Y-a-t-il une suite?: Un 4ème tome est déjà paru en VO.

Mon avis:

Ce 3ème tome commence à l’identique par rapport au précédent. Une situation complexe débute une fois de plus pour Harriet avec le départ de sa meilleure amie dans une nouvelle école, sa meilleure amie qui lui vole son journal intime, les déboires de ses parents avec l’arrivée de sa petite sœur. Rien n’est simple et seconde similarité avec le 2ème livre de Geek Girl, l’héroïne part dans un autre pays. Cette fois-ci, elle part en famille aux Etats-Unis. Là-bas, tout est loin de s’arranger.

Je pensais que ce changement de cadre serait aussi intéressant que sa virée au Japon. Finalement, l’auteur n’exploite pas du tout cette nouvelle ambiance ou alors très mal. Je me suis ennuyée, il se passe peu de choses. Harriett n’arrange rien en n’osant pas s’affirmer et parler à ses parents quand les problèmes arrivent. Elle subit beaucoup, elle en devient agaçante. La jeune fille qui avait gagné en maturité dans le tome précédent a disparu à mes yeux. Elle cherche bien à faire des efforts et sait qu’elle doit se remettre en question. Mais elle n’agit pas, elle le pense juste.

Ce tome n’était pas crédible en ne faisant pas évoluer l’héroïne. Ses actions sont bizarres à l’identique des agissements de l’Homme Lion.

En conclusion, je suis déçue, je pensais pouvoir apprécier cette série suite à un tome 2 qui avait amélioré certaines choses mais cela a été de courte durée malheureusement.

Geek Girl, tome 1 de Holly Smale


  • Edition: Editions Nathan
  • Nombre de pages: 400 pages
  • 4ème de couverture: Harriet Manners sait que :
    – le mot « momie » dérive d’un terme égyptien signifiant « bouillasse noire et gluante ».
    – la lune s’éloigne chaque année de la Terre, de 3,8 cm.
    – lors d’un éternuement, tous les organes s’arrêtent, le cœur compris.Harriet Manners, jeune anglaise de 15 ans, est une geek. Une intello. Difficile donc de se faire des amis lorsqu’on porte une telle étiquette. Alors, lorsqu’elle se retrouve choisie malgré elle par une agence de mannequins, elle se dit que c’est l’occasion de changer son image.

    La geek saura-t-elle devenir chic ?

  • Y-a-t-il une suite? Oui, 2 autres tomes sont déjà parus en VF

Mon avis:

Avant toute chose, je dois avouer que je n’aurais jamais cherché à découvrir cette série si les éditions Nathan ne m’avait pas envoyée le 2ème tome. Pour limiter la casse avec un genre que je connaissais sans plus, j’ai joué la sécurité et je me suis achetée le premier tome afin de partir de 0.

Pour cette lecture, soyons clair, je me suis trouvée plus spectatrice qu’autre chose. Je n’ai pas été convaincue avant tout car malgré une lecture fluide et facile j’ai trouvé que l’auteur en faisait trop pour une histoire somme toute banale où l’originalité repose sur son héroïne, des répliques et des scènes pleines d’humour. Nous sommes nombreux à connaître des histoires qui se déroulent au cœur de la mode comme Le Diable s’habille en Prada, Uggly Betty, celle-ci n’en est pas si éloignée et n’apporte pas un renouveau réel et rafraîchissant mis à part le fait que c’est une adolescente qui est concernée dans ce livre.

Personnellement, le sujet me plaisant déjà peu, je m’attendais à trouver une héroïne fantastique, à laquelle m’attacher mais de ce côté-là aussi ça a été le flop total. Harriet, geek et intello jusqu’au bout des ongles est loin d’avoir une personnalité avec laquelle j’ai pu accrochée. Elle est intelligente, elle assume son look, ses passions.  Cependant même si j’ai aimé cet état d’esprit, elle m’a souvent agacée avec son univers très décalé, ses gaffes monumentales qui n’en deviennent plus drôles et ses difficultés personnelles qui traduisent surtout des problèmes de maturité (famille). En fin de compte, j’ai perçu plus de négatif que de positif au travers de ce personnage.

Pourtant, j’ai aimé certains passages du livre notamment les problèmes d’une adolescente mal dans sa peau, certaines scènes sont quand même marrantes et on se demande constamment quelle sera la prochaine maladresse d’Harriet. J’ai aussi trouvé plaisante les listes que fait notre jeune héroïne durant ce tome, tout comme sa manie de compléter ses phrases avec des affirmations de ce genre « la lune s’éloigne chaque année de la Terre, de 3,8 cm ».

Pour apprécier ce livre, je pense qu’il faut savoir se laisser emporter sans chercher la cohérence, la logique à tout ce qui se passe. J’ai probablement un esprit trop terre à terre, j’en suis consciente et j’imagine bien que certains lecteurs ont dû trouver une lecture drôle à souhait. De plus, ce livre a ses atouts car il est court, l’écriture est légère et l’intrigue vraiment simple. Pour des jeunes lecteurs c’est un livre à recommander surtout car il développe des sujets qui peuvent les intéresser, peut-être un peu brièvement mais la suite y remédiera sûrement.

Pour ma part, c’est une déception car autant il conviendra à des adolescents, des jeunes adultes qui se sentent concernés par des sujets tel que le mannequinat, les projets que l’on fait à cet âge, les garçons, le shopping autant je suis trop loin de ces sujets à l’heure actuelle.

Lu dans le cadre du Challenge organisé par le forum Les Félés des LC