Rigante, tome 1: l’Epée de l’Orage de David Gemmel


couv23869461

  • Editions: Editions Bragelonne
  • Nombre de pages: 377 pages
  • 4ème de couverture: Au coeur de montagnes verdoyantes se trouve le petit village Rigante de Trois-Ruisseaux, dont les habitants vénèrent les dieux de l’air et de l’eau, et les esprits de la terre. Parmi eux vit un enfant marqué au sceau du destin. Né au cours de l’orage qui condamna son père, il se nomme Connavar. Bientôt, les récits de son courage se répandront comme un feu de prairie. De l’enfant qui a combattu l’ours, il deviendra l’homme qui a tué le roi ! Il a juré de protéger son peuple et rien ni personne ne pourra se mettre en travers de son chemin. Or, une prophétie a prédit qu’une armée sans pitié traverserait un jour la mer et, telle une avalanche, détruirait tout sur son passage. Sur cet échiquier, toutes les forces en présence vont jouer leur main : du général Fantôme à la Morrigu, créature maléfique qui hante les bois depuis la nuit des temps, en passant par Jasaray, l’Érudit de Roc, et son armée invincible. C’est compter sans Connavar, qui s’embarque pour une quête qui le mènera au coeur de l’ennemi. Mais en chemin, il recevra un don : une épée magique. Ainsi obtient-il un nom qui frappera de terreur le coeur de ses amis comme de ses adversaires. Un nom proclamant une destinée glorieuse et amère : Démone-Lame.
  • Y-a-t-il une suite?: oui c’est une tétralogie, 3 tomes suivent l’Epée de l’Orage.

Mon avis: 

L’épée de l’Orage est le premier tome de la tétralogie fantasy Rigante mais c’est aussi le premier livre que j’ose lire de l’auteur. Les titres, celui de la série autant que celui du premier tome m’ont pour le premier paru très étrange, dans mon esprit, dans sa prononciation, je l’ai aimé, je l’ai trouvé beau, mélodieux quand au suivant, il m’a beaucoup interpellé avec ces deux mots « forts » épée/orage qui laisse présager des évènements haut en couleur, sombres. Et la couverture, mon Dieu, un petit bijou avec ses tons bleu-vert qui m’a laissé rêveuse avec une envie profonde de voyager dans ce paysage.

Et en effet, le voyage dans les contrées contées m’a enchanté, a promené mon imagination dans des endroits très bien décrits, merveilleux, dans un monde habité par la magie des Seidh. Une magie qui détient de grands pouvoirs dans la vie des hommes dont nous assisterons à plus d’une description et qui aura une grande importance pour Connavar, notre héros qui obtiendra leur bienveillance sans qu’on en sache vraiment la raison. Ce destin placé sous la plus grande protection qui soit sera très utile à notre jeune héros, ambitieux, impulsif, téméraire dont ses défauts le mèneront à un évènement qui aurait pu se révéler tragique et font de lui une légende. Son nom apparaitra dans les histoires qu’on conte au travers de ce monde, ce nom qui l’aidera dans son destin, dans ses désirs de protéger un peuple, le sien le peuple des Rigantes.

Concernant ce peuple des Rigantes, il obtiendra toute notre attention, nous nous immiscerons auprès d’eux dans l’intrigue grâce à Conn, fils de Rigante dont la traduction de ce nom est le titre de ce tome 1, l’épée de l’Orage. L’histoire se développera à plusieurs échelles d’abord auprès de Conn et son plus proche entourage dans un premier temps puis par la suite une ouverture sur une autre partie de ce monde avec Banouin, l’étranger qui parlera beaucoup à notre jeune héros de son pays, de ceux qu’il a traversé pour venir ici auprès des Rigantes et qu’il traversera ensuite avec Conn. Nous aurons aussi une vision du peuple et de Connavar lui-même entre les ententes et mésententes qui le lient aux territoires des peuples voisins, les Keltoïs (dont les Rigantes font eux même partis aussi).

Ce personnage est un moteur dans l’histoire, c’est grâce à lui que nous apprendrons de nombreuses choses comme les coutumes, les croyances mais aussi se dévoileront d’autres personnages qu’il viendra à côtoyer. Les années passeront développant une grande richesse dans les thèmes abordées de la quête d’identité d’un héros qui n’a pas connu son père, de son évolution auprès des femmes ou encore de son ascension auprès de son peuple, des guerres auxquelles il participera et des conséquences atroces qu’il maudira et dont il voudra en protéger les siens.

Au terme de ma lecture, j’ai très envie de découvrir la suite des aventures de Connavan qui a obtenu comme surnom Démone-Lame mais aussi celles de son peuple. Je me suis beaucoup attachée, je me suis sentie proche d’eux en apprenant beaucoup de chacun et je suis très curieuse de savoir ce que le destin leur réserve.

Publicités

7 réflexions sur “Rigante, tome 1: l’Epée de l’Orage de David Gemmel

  1. David Gemmell est un auteur dont je regrette vraiment la disparition…. Je me demande quelles autres sagas épique il aurait pu nous avoir écrit !
    En tout cas, Rigante et Waylander sont les deux sagas que j’ai préférée !

    J'aime

Un petit commentaire me ferait plaisir, n'hésitez pas

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s