Indulgences de Jean-Pierre Bours


  • Edition: Editions HC
  • Nombre de pages:  415 pages
  • 4ème de couverture: Dans une Allemagne entre Moyen Âge et Renaissance, dans un monde que se disputent la peste et la lèpre, la famine et la guerre, deux femmes se battent pour accomplir leur destin. Au crépuscule du Moyen Âge, au coeur de la forêt saxonne, une jeune femme abandonne son enfant avant d’être rattrapée par les gardes du seigneur de Magdeburg qui l’accuse de sorcellerie. Depuis la  » Hexenturm*  » et ses fantômes avilissants, elle va choisir d’assurer seule sa défense. Quinze ans plus tard, alors que les premiers feux de la Renaissance et de la Réforme commencent à briller sur Wittenberg, Gretchen – qu’immortalisera Goethe trois siècles plus tard – ne sait pas encore que la quête de son identité l’amènera à croiser ceux qui sont en train d’écrire l’histoire, qu’il s’agisse de Luther, Cranach ou du très mystérieux docteur Faust. Quel lien unit ces deux femmes ? Quel secret les rapproche ? La Renaissance que découvre Gretchen et le Moyen Âge dans lequel se débat Eva sont-elles des périodes si distinctes ? La lumière a-t-elle vraiment succédé à l’ombre ? Et le bien au mal ?

    * Hexenturm : la tour des sorcières

Mon avis:

Tout d’abord, je tiens à remercier les éditions HC et le site Babelio pour m’avoir permis de lire Indulgences de Jean-Pierre Bours en avant-première.

J’ai été passionnée par cet ouvrage qui a su faire le portrait haut en couleur de deux femmes. Ces deux héroïnes sont séparées par 15 années. Pour l’une qui se nomme Margaret alias Gretchen, nous la côtoyons au quotidien, pour la seconde qui s’appelle Eva, nous prenons connaissance de faits plus anciens. L’auteur a chouchouté ses lecteurs car il dévoile vite un détail très important, le lien qui unit ses deux femmes. Celles-ci ne le savent pas, nous avons une bonne longueur d’avance et cela renforce d’autant plus le suspens pour cette histoire. Nous, lecteurs, avons un but à suivre avant même de pouvoir les apprécier, celui de savoir quelle sera leur destinée, l’aboutissement sera-t-il heureux ou non ?

Pour tout vous dire, avec ce récit entre deux périodes, j’ai trouvé l’histoire très vivante dans la manière de conter. La façon dont nous prenons connaissances des faits, des détails de leur vie n’est pas la même et cela n’est pas banal. Pour l’une, nous la suivons au jour le jour ce qui en fait un récit très intense. L’auteur a trouvé une technique pour renforcer cette caractéristique avec les passages qui s’intercalent sur Eva. L’histoire s’enchâsse avec l’autre, la compréhension se fait au fur et à mesure entre les va-et-vient sur les deux périodes. Jean-Pierre Bours alterne aussi sa narration concernant Eva en dévoilant des pans de sa vie au travers de recherches faites par d’autres personnages, au travers de documents, de propos rapportés. C’est très dépaysant et original comme manière de faire.

Au final, ces deux techniques ont été très efficaces pour qu’il y ait un attachement avec ces deux femmes. Ce livre a d’autres qualités telles que la documentation sur les faits historiques, le lexique. Ce livre a un rendu de l’époque très réaliste. Le contexte est anodin, bien trouvé et bien adapté à mon goût. J’ai aimé découvrir l’Allemagne de la Renaissance dans un roman. L’auteur peut retirer beaucoup de fierté à mon sens de son travail et je l’admire beaucoup pour toutes les fois où il a su retenir mon attention en parlant peinture, imprimerie, religion. J’ai été impressionnée et je tire mon chapeau comme toujours pour ce travail méticuleux de recherches que nous font nos auteurs.

Pour tout avouer cependant, je n’ai pas trouvé cet ouvrage magnifique au point d’en faire un coup de cœur. Cela reste subjectif cependant car il repose sur un personnage en particulier, celui de Ludwig. Dans Indulgences, la présence des femmes est très importante, c’est très intéressant pour une période où celles-ci sont mises de côté. La gent masculine est de manière générale mal représentée pour mettre en avant ces deux femmes. Au départ, j’ai trouvé cela intéressant mais avec le recul et le comportement de Ludwig surtout, j’ai été déçue par l’exagération poussée à l’extrême au travers d’un homme sadique, violent, cruel. Les faits parlaient d’eux même et ces nombreux passages m’ont gênée.

Et pour finir avec un point qui m’est encore très personnel, la fin m’a parue bancale. L’auteur a cherché l’originalité en trouvant une fin inimaginable et pour ma part je n’ai pas apprécié.

En conclusion, malgré des points négatifs totalement subjectifs qui varieront probablement en fonction des goûts et des personnes, ce livre est d’une qualité rare tant sur le point historique que sur la richesse du roman et de ses personnages. Je n’hésiterais pas à lire un nouveau livre de ce monsieur.

 

Lu dans le cadre du challenge Le Tour du Monde des Livres

France>Canada>Italie>Jamaïque>Etats-Unis>Royaume-Uni>Estonie>Allemagne

Lu dans le cadre du Challenge organisé par le forum Les Félés des LC

Publicités

12 réflexions sur “Indulgences de Jean-Pierre Bours

    • Il a provoqué un certain engouement ces dernières semaines, je ne m’y attendais pas trop. Cela dit Amélie Nothomb a donné son avis dessus donc de suite ça attire les curieux. Je pense que ça te plairait mais je comprends que tu es des lectures plus urgentes ;).

      J'aime

  1. J’ai également beaucoup aimé ce livre 🙂 Pour ma part ce qui m’a dérangée est que le résumé promet une recherche de la part d’Eva de sa fille. Pourtant, c’est plutôt sa fille qui la recherche et surtout vers le milieu du livre…

    J'aime

    • Je n’avais pas relu le résumé entre le moment où je l’ai reçu et lu donc ça ne m’a pas dérangée outre mesure. Mais je comprends que c’est frustrant quand on attend quelque chose qui ne vient pas.

      J'aime

    • La fin c’est histoire de se lâcher je trouve, y’avait aucun intérêt c’est ça qui est dommage… Je suis contente que mon avis soit très bien expliqué alors, c’est le but :). Merci.

      J'aime

  2. Pingback: Voeux et Résolutions 2016 | InspireretPartager

Un petit commentaire me ferait plaisir, n'hésitez pas

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s