Fils-des-Brumes, tome 1 : L’Empire ultime de Brandon Sanderson (LC avec La Tête dans les Livres)


couv59827455

  • Maison d’édition: Editions Le Livre de Poche
  • Nombre de pages: 928 pages
  • 4ème de couverture: Les brumes règnent sur la nuit, Le Seigneur Maître sur le monde.

    La jeune Vin ne connait de l’Empire Ultime que les brumes de Luthadel, les pluies de cendre et le regard d’acier des Grands Inquisiteurs. Depuis plus de 1000 ans, le Seigneur Maître gouverne les hommes par la terreur. Seuls les nobles pratiquent l’allomancie, la précieuse magie des métaux.
    Mais Vin n’est pas une adolescente comme les autres. Et le jour où sa route croise celle de Kelsier, le plus célèbre voleur de l’Empire, elle est entraînée dans un combat sans merci. Car Kelsier, revenu de l’enfer, nourrit un projet fou : renverser l’Empire.

  • Y-a-t-il une suite?: A l’origine c’est une trilogie mais une suite sous forme de trilogie est parue depuis qui se nomme Wax et Wayne .

Mon avis: 

J’ai découvert Monsieur Brandon Sanderson en compagnie de Christel du blog La Tête dans les Livres dans le cadre d’une lecture commune avec le premier tome de Fils-des-Brumes: L’Empire Ultime.

Je suis tombée des nues car l’ambiance est vraiment très sombre. Je ne m’attendais pas du tout à un roman axé sur de la dark fantasy. C’est une belle surprise car j’en lis trop rarement.

Durant les premiers chapitres, l’intrigue reste prenante. Il y a une foule de personnages, un environnement très particulier. Il faut un petit peu de temps pour s’installer dans le décor en tant que lecteur avec les protagonistes. Les questions fusent au sujet de cet univers notamment sur les cendres qui tombent du ciel et recouvrent la terre, sur le lexique adapté à ce monde imaginaire mais aussi si la narration va être définie autour d’un ou plusieurs héros ? Avec Christel, nous avons été interpellées toutes les deux et sans surprise, nous avons constaté que Vin prenait la main pour être au centre du récit.

Ce choix fait par Brandon Sanderson m’a légèrement effrayé, j’ai eu peur d’une quête initiatique tout simple et banale comme dans la plupart des livres d’héroic fantasy. Heureusement, j’ai été vite rassurée par la complexité développée même si j’ai parfois été sceptique sur la machination totalement abracadabrante mis en place par le petit groupe auquel appartient Vin.
La magie développée autour de l’allomancie est originale mais son fonctionnement est vraiment compliqué et j’ai eu fréquemment la migraine lors des combats de ce premier livre. Cela m’a pénalisé la lecture à plus d’une reprise.

Heureusement, le mystère insufflé à petites doses m’a permis d’avancer dans ma lecture et ne pas abandonner sur les légères difficultés trouvées en chemin. J’ai trouvé que l’auteur est un perfectionniste. Il pense à tout ce qui pourrait être remis en question dans les manigances de nos héros. Mais il trouve aussi le moyen de nous interroger au travers des personnages sur la condition des Skaas, des nobles, leurs différences …

Par contre, autant il y a de nombreux points positifs autant il a quelques détails qui m’ont échappé notamment le rapport au temps défini dans cette histoire. De très rares allusions au temps qui s’écoule sont faites, pourtant le groupe de protagonistes dont fait partie Vin doit résoudre leur mission dans un temps imparti. De plus, il leur arrive des mésaventures qui prennent parfois de l’ampleur et il est vite fait de s’imaginer que cela dure longtemps alors qu’il n’en est rien apparemment. Cela devient vite perturbant mais s’accorde malgré tout à cette ambiance sombre et dictatoriale…

La dernière grosse surprise repose sur la résolution de l’intrigue de manière expéditive. Je m’attendais à devoir attendre toute la trilogie pour que les héros arrivent à leurs fins et finalement coup de poker dès ce premier tome ils arrivent à leurs objectifs. Le ficelage est ingénieux même s’il est possible d’avoir découvert en partie le dénouement.

A l’issue du roman, beaucoup de questions restent sans réponse ou avec des réponses partielles ce qui va m’inciter à lire la suite assez rapidement. Je suis bien contente d’avoir fait cette lecture car j’ai lu de la fantasy comme je l’aime avec un monde crée de toutes pièces qui tient la route, une intrigue bien complexe, de l’originalité et beaucoup de surprises, quelques bémols mais qui ne nuisent pas à la qualité du récit … Je n’imaginais pas une seconde que Brandon Sanderson écrivait de la fantasy si noire mais la découverte valait le détour.

Et pour information, j’avais reçu l’ouvrage dans ma Kube qui m’avait été envoyé en second choix lors de ma commande. J’avais demandé à recevoir un livre dans le genre fantasy/fantastique dans le but de réfléchir et avec cette envie précise « Une histoire prenante, originale qui fait plusieurs centaines de pages afin d’apprécier son contexte et ses personnages à leur juste valeur. »

J’avais eu en premier choix  le tome 1 de Shannara de Terry Brooks mais débuter une très longue série ne me tentait pas vraiment. A la base, j’aurais voulu recevoir un one-shot. J’avais demandé un second choix sans vouloir savoir le titre cette fois-ci et j’avais eu la surprise de recevoir L’empire Ultime, livre dans ma WL. Au final, après lecture, je pense que ce livre correspond totalement à mon envie.

12923363_805975449533259_1832536504352633154_n

La chronique de ma binôme de LC est ici.

Publicités

7 réflexions sur “Fils-des-Brumes, tome 1 : L’Empire ultime de Brandon Sanderson (LC avec La Tête dans les Livres)

  1. En réalité, il y a trois trilogies qui se déroulent dans le même univers mais à des époques différentes. Par contre, je plussoie : il vaut mieux considérer Wax & Wayne comme la suite, au vu des éléments développés (au moins, sur le fonctionnement des métaux) ; j’ai beaucoup aimé les écrits de Sanderson.
    Shannara est une trilogie sans aucune obligation de lire la suite 🙂

    Aimé par 1 personne

    • Je te remercie pour cette précision, je n’avais pas compris ça dans mes recherches ^^. Et merci pour tes précisions aussi pour Shannara. Si l’occasion se présente, je finirais pas l’acheter.

      J'aime

  2. Pingback: Fils-Des-Brumes, tome 1: L’Empire Ultime de Brandon Sanderson | La tête dans les livres

Un petit commentaire me ferait plaisir, n'hésitez pas

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s