Les Galeries hurlantes de Jean-Marc Dhainaut


Les Galeries hurlantes de Jean-Marc Dhainaut

Les Galeries Hurlantes de Jean-Marc Dhainaut est la dernière aventure paranormale d’Alan Lambin. La promesse de retrouver encore un contexte fort plein de nostalgie durant les années 80 et de grands moments de frissons entre fantômes, esprits et quotidien torturé des victimes.

Dans cette nouvelle histoire, nous partons dans une nouvelle contrée, celle du Nord de la France, dans un ancien village minier où une famille, celle de Karine, son papa et sa grand-mère vivent des phénomènes étonnants au sein de leur maison. Alan plein d’hésitation, se résigne avec l’insistance de Mina à s’y rendre. Cependant, c’est cette fois en solo et avec une complémentarité moindre qu’avec sa compagne que notre spécialiste en paranormal va devoir découvrir et appréhender seul de nouvelles aventures. Notre héros se questionne d’ors et déjà, est ce bien des faits surnaturels que vivent cette famille au quotidien ou bien les conséquences de leur histoire familiale ? Va-t-il réussir à voir le paranormal sans les capacités de médium de Mina ?

Jean-Marc Dhainaut réussit avec cette nouvelle aventure à se renouveler encore une fois. Au travers d’un changement de lieu, de nouveaux personnages rencontrant des ennuis et développant de nouvelles problématiques mais pas seulement. L’auteur tente le pari de bousculer notre duo de spécialiste de manière inattendue et déclenche des réactions intéressantes montrant l’évolution encore de ses protagonistes récurrents. Une fois de plus, le lecteur découvre un récit original, bien ficelé, réfléchi minutieusement aussi bien dans son contexte que par l’évolution des personnages. L’ancienne cité minière apparaît de manière forte dans l’histoire personnelle de Karine et sa famille, un point qui rend d’autant plus réaliste l’intrigue. Le temps d’un roman nous réussissons encore une fois à nous attacher à ses nouvelles victimes.

Les faits paranormaux sont encore revisités, inimaginables et les frissons sont encore garantis. La fin bouscule d’autant plus le lecteur avec les réflexions et conséquences autours des phénomènes paranormaux. La surprise étant qu’il faut sortir de l’enquête autour de la famille de Karine pour réussir à l’aborder, c’est une première assez surprenante dans le cheminement des intrigues habituelles.

En conclusion, ce sont des nouvelles aventures encore touchantes, réalistes pleines de frissons et surtout de nostalgie que nous découvrons au travers des Galeries Hurlantes de Jean-Marc Dhainaut.

 

  • Maison d’édition : Editions Taurnada
  • Nombre de pages : 224 pages
  • 4ème de couverture : Karine, dix ans, joue avec un ami imaginaire. Tout ce qu’elle sait, c’est son âge et qu’il n’aime pas Alan Lambin, le spécialiste en paranormal que son père, désemparé et dépassé par une succession de phénomènes étranges, a appelé à l’aide. Et si l’origine de tout cela se trouvait dans les anciennes galeries minières existant toujours sous ce village du Nord ? Le seul moyen d’accéder à ce dédale oublié de tous serait les sous-sols d’un hôpital abandonné et hanté par le souvenir de tous ceux qui y laissèrent leur vie, un matin d’hiver, treize ans plus tôt.
Publicités

Un petit commentaire me ferait plaisir, n'hésitez pas

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s